Le PDG de Celsius aurait retiré 10 millions de dollars juste avant la faillite de l’entreprise !

/
argent bourse

Pas une bonne nouvelle ni pour les clients ni pour l’industrie de la cryptographie, les premiers perdant l’accès aux fonds et les seconds perdant leur crédibilité, la faillite pure et simple de la plateforme de prêt de crypto Celsius aura eu pour seul avantage d’animer les débat et l’actualité de l’industrie. Dans cette affaire, nous avons appris aujourd’hui qu’Alex Mashinsky, le désormais ex-pdg, a retiré discrètement 10 millions de dollars de la plateforme quelques jours avant la clôture des retraits et la liquidation de l’entreprise.

Un retrait avant l’effondrement de Terra

La nouvelle a été rapportée par nos confrères du Financial Times. Le fondateur de Celsius, qui disposait de fonds sur sa plateforme, a retiré 10 millions de dollars dans les jours précédant le dépôt de bilan de ce dernier, selon des personnes proches du dossier.

Masinski a retiré les fonds “entre la mi-mai et la fin mai 2022”, selon l’un de ses porte-parole. Cela est embarrassant lorsque l’on sait que Celsius avait déjà commencé à éprouver des difficultés à ce stade. Pour rappel, les premières rumeurs de défaut ont commencé à circuler début juin. Les retraits et virements avaient été suspendus le 13 juin.

Le retrait des fonds a donc été effectué en sachant que l’entreprise se dirigeait vers la faillite. Selon le même rapport, ces informations sur ce retrait soulèvent des questions et renforcent l’examen minutieux des faits de Mashinsky, qui savait que la société ne pourrait pas restituer les fonds des clients.

Du coup, le dirigeant de Celsius est accusé d’avoir cherché à protéger ses économies en sachant que cela pourrait aggraver la situation de l’entreprise. Cependant, le porte-parole de Mashinsky a noté que le fondateur de Celsius (et sa famille) avaient encore 44 millions de dollars de fonds encore gelés par la plateforme. Aussi, selon la même source, les 10 millions de dollars ont été retirés à des fins fiscales.

La semaine dernière, Masinski a démissionné de son poste de PDG de Celsius. Cependant, il a conservé son poste d’administrateur de Celsius Networks Ltd et continuera de siéger au conseil d’administration. Pour cette raison, Celsius pourrait déposer auprès du tribunal les détails de des transactions de l’ancien PDG dans le cadre d’une divulgation plus large de ses affaires financières.

Un problème de timing

Ce n’est pas seulement la quantité qui pose problème, il s’agit plutôt du timing dans cette affaire. En fait, ce retrait majeur s’est produit quelques jours seulement avant que la plate-forme Celsius ne gèle complètement les retraits pour ses clients.

Toutefois, il était difficile d’imaginer les évènements à venir pour le PDG, du moins dans ce cas, rappelle-t-on, marqué par la catastrophe de l’effondrement de l’écosystème UST/Terra.

Le Wall Street Journal, citant des personnes proches du dossier, a déclaré que le prélèvement visait à permettre à Masinski de payer des impôts sur les plus-values ​​étatiques et fédérales. De plus, ces retraits s’inscriraient dans un mécanisme récurrent et planifié. Bref, rien de tout à fait anormal.

Si l’ombre du doute continue de planer sur cette opération, c’est parce que ce n’est pas la première fois que Mashinsky se fait prendre avec des opérations “bizarres”. En effet, il convient de rappeler qu’une tentative a été faite il y a quelques semaines pour récupérer certains jetons CEL en tant qu'”argent de poche”.

Le fondateur de Celsius risque de devoir rendre les 10 millions de dollars. La loi américaine prévoit que les fonds retirés par les dirigeants dans les 90 jours précédant la faillite peuvent être récupérés pour être distribués aux créanciers.

La volatilité de l’écosystème crypto continue de créer des surprises. Alors que Celsius traverse une période difficile, le jeton natif de la plateforme se négocie actuellement dans le vert, selon les données de Tradingview. De plus, malgré les détails récents, Alex Mashinsky continue de travailler dur pour offrir le meilleur résultat possible aux créanciers.

Les casinos en ligne : se faire de l’argent plus facilement

Les jeux de Casino en ligne sont de plus en plus en vogue, car de meilleures opportunités de gains sont proposées. En effet, ils proposent des gains beaucoup plus intéressants que les casinos physiques. C’est avant tout un jeu de probabilité pour lequel il est important de prendre certaines précautions. La seule manière de gagner de l’argent est de jouer intelligemment sur ce type de jeu. Cependant, il est donc important de connaître la bonne astuce qui permet de se faire de l’argent facilement et non pas d’en perdre.

Regarder la légalité des casinos en ligne

Le meilleur moyen de perdre de l’argent est de s’inscrire dans un casino particulièrement douteux. En effet, de plus en plus de sites de casinos en ligne vous font croire qu’ils ont une stratégie qui vous permet de gagner un maximum d’argent en un rien de temps. Il est ainsi important de bien les déterminés afin de pouvoir être sûr de gagner un maximum d’argent. Pour ce faire, il faut regarder des articles qui classent les plateformes de casinos en ligne selon des critères spécifiques. Ils indiquent généralement quels sont ceux qui optimisent vos chances de gains. Vous pouvez, par exemple alors, vous fiez à l’article sur les nouveaux casinos en ligne, car avec cet article se trouve d’autres informations pertinentes qui vous expliquent comment trouver le casino idéal.

Précédent

Cac 40 : première séance du trimestre dans le vert grâce à Wall Street

Suivant

Crédit Suisse : le moment d’investir ou de fuir ?

Derniers articles de Crypto