ApeCoin : le staking est désormais disponible, certains utilisateurs le paient cash

/
apecoin

Depuis le 5 décembre, les détenteurs d’ApeCoin (APE) peuvent désormais staker leurs jetons et gagner des récompenses. Cependant, certains utilisateurs ont constaté la disparition de leurs tokens à la suite de leur dépôt.

La sortie du programme de staking APE avec des semaines de retard

Après de longues semaines d’attente, le programme de staking d’Apecoin prévu pour cet été est enfin devenu une réalité. Plus tôt cette semaine, Horizon Labs a annoncé le lancement du programme de staking sur la plateforme Apestake.io. De quoi voir des milliers de propriétaires affluer vers celui-ci. Selon les données publiées par la plateforme Etherscan, le contrat a levé 16 millions de dollars au cours de ses 12 premières heures.

Le staking permet de stocker des jetons pour valider les transactions sur une blockchain Proof of Stake et gagner des récompenses. Cette fonctionnalité a donc commencé avec la crypto-monnaie ApeCoin (APE).

Le contrat intelligent de staking ApeCoin vaut désormais plus de 35 millions de dollars, dont près de 9 millions de dollars en APE sont stakés. La distribution des récompenses aux investisseurs devrait commencer le lundi 12 décembre.

Selon la plateforme où le token APE peut être staké, près de 400 millions de dollars seront distribués en récompenses à ceux qui participent à ce programme de staking.

Veuillez noter qu’en raison de restrictions réglementaires, les utilisateurs de plusieurs pays ne pourront pas participer à ce programme de staking. C’est particulièrement le cas des utilisateurs présents dans les pays comme les États-Unis, la Corée du Nord, la Syrie, l’Iran, Cuba, la Russie et la Crimée. La décision de bloquer le staking aux États-Unis a également fait grand bruit sur les réseaux sociaux.

L’arrivée du staking a fait grimper le prix de l’APE ces dernières semaines – qui, comme le marché dans son ensemble, a été fortement impacté par la faillite de FTX. Le prix a ensuite augmenté de plus de 40 % et a dépassé 4,3 dollars fin novembre, avant de fluctuer énormément entre 3,9 $ et 4,25 $ depuis le lancement du staking plus tôt cette semaine.

Cependant, Horizen Labs, qui a choisi de développer la structure de staking ApeCoin, a fait face à certains investisseurs qui ont perdu tous les ApeCoin déposés dans l’un des pools de staking disponibles. Pire encore, nous pouvons dire que ces pertes n’ont pas été causées par des pirates.

Un système de fonctionnement particulier qui pose problème

Dans 3 des 4 pools disponibles, les ApeCoins mis en gage sont automatiquement liés aux NFT déposés pour une rentabilité plus élevée. Par conséquent, si les propriétaires des NFT changent, les propriétaires des jetons déposés dans ces pools de staking changeront également.

Depuis le lancement du jalonnement, certains détenteurs de BAYC et MAYC ont accidentellement perdu leurs jetons stakés après avoir vendu leurs NFT. Lors de la vente, les APE stakés avec le même NFT cumulable sont automatiquement restitués à l’acheteur.

Sur Twitter, un employé d’Horizen Labs a posté un message alertant tout le monde sur le fonctionnement du pool de participations développé pour ApeCoin.

Pourtant, moins de 24 heures après le déploiement du staking, de nombreuses victimes se sont plaints du système de fonctionnement : une adresse Ethereum a réussi à récupérer plus de 18 000 ApeCoins, soit l’équivalent de 71 280 € aux prix actuels, en achetant trois NFT différents.

Sur Twitter, la startup de cybersécurité blockchain a rapporté que plusieurs détenteurs de NFT BAYC avaient perdu des dizaines de milliers de dollars d’ApeCoin, expliquant le modus operandi de l’attaquant.

“Un attaquant a emprunté 90 ETH à dydx (prêt flash) et acheté le BAYC #1633 et obtenu 10 000 ApeCoin stakés et les a échangé contre ~32,68 ETH puis a vendu le BAYC #1633 pour 65 ETH et a remboursé les 90 ETH,” a écrit PeckShield.

Selon PeckShield, certains détenteurs ignorent cette subtilité, permettant à des acteurs malveillants d’en profiter.

Le Web3 étant encore jeune, il faut toujours être vigilant avant de s’engager dans un protocole ou un projet. Par conséquent, l’adage “faites vos propres recherches” s’applique à la sécurité de vos actifs.

Précédent

Le taux de rémunération du PEL va doubler au 1er janvier 2023, il passe à 2%

Suivant

La tech européenne en difficulté au second semestre 2022, ça ira mieux en 2023 ?

Derniers articles de Crypto