Le gouvernement met en place une carte interactive pour comparer les loyers en France

/
carte interactive loyer france

La Direction du Logement a publié sur son site internet une carte interactive qui permet aux locataires de comparer leur loyer avec les autres logements de leur ville. Un outil qui devrait aider ceux qui ont du mal à payer leur loyer à une époque où l’inflation fait grimper les prix en général.

Comparer les loyers des maisons et appartement partout en France

Vous envisagez de louer ou souhaitez vérifier si votre loyer se situe dans la moyenne ? Depuis le lundi 26 décembre, une carte interactive mise à disposition par la Direction du Logement renseigne sur les prix des logements locatifs privés sur l’ensemble du territoire, au mètre carré et charges comprises.

La carte est destinée aux professionnels du secteur ainsi qu’aux locataires qui souhaitent une estimation standardisée des loyers dans chaque ville de France.

«Pour le ministère chargé de la Ville et du Logement, elle permet d’évaluer les dispositifs et de concevoir des outils mieux adaptés aux réalités des territoires», a fait valoir le ministère dans un communiqué.

Concrètement, le site permet de connaître les prix au mètre carré, charges comprises, des maisons et appartements en location chez les particuliers sur l’ensemble du territoire français.

Par conséquent, il est désormais possible de comparer avec précision les prix des maisons et des appartements. Pour rappel, en France le loyer mensuel moyen d’une maison est de 8,20 euros le mètre carré et de 9,38 euros pour un appartement, selon l’Agence nationale de l’information sur le logement (ANIL) d’après l’annonce publiée sur leboncoin et la plateforme SeLoger Group.

Les communes rurales les moins chères en location

La carte nous indique que les appartements les plus chers (trois pièces ou plus) se situent à Neuilly-sur-Seine (29,4 € le mètre carré), Paris (28,3 €) et Levallois-Perret (27,1 €). En revanche, dans de nombreuses villes rurales, les loyers se situent jusqu’à 5 euros par mètre carré.

Pour les maisons, les loyers les plus chers vont de 28,4 € le mètre carré à Boulogne-Billancourt, Garches, Marnes-la-Coquette, Neuilly-sur-Seine, Vaucresson et Ville-d’Avray à 5,2 € dans de nombreuses communes rurales.

Les prix peuvent également varier d’une propriété à l’autre dans la même ville. A Lyon, par exemple, les loyers des maisons sont de 14 euros le mètre carré, ils atteignent 14,2 euros le mètre carré pour les appartements de 3 pièces et plus et s’élèvent à 17,4 euros le mètre carré pour les appartements d’une ou deux pièces.

Les 48 communes réparties entre les Vosges (88) et la Haute-Marne (52) occupent la dernière place du classement des prix de l’habitat, avec un prix au mètre carré estimé à 5,18 euros.

La tension locative pointée du doigt

Les loyers sont les plus élevés dans certains secteurs surpeuplés car l’offre de logements ne peut pas suivre la hausse de la demande.

La raison principale est le manque de nouveaux logements. Les pénuries consécutives à la reprise de l’activité suite à la pandémie de Covid-19 ont fait grimper les prix des matières premières et des matériaux, augmentant ainsi les coûts de construction des nouveaux bâtiments en construction.

« Pour des raisons économiques, 20% des projets ne sortent plus. Les promoteurs obtiennent les permis de construire, mais les coûts de revient deviennent supérieurs aux prix de vente », expliquait Pascal Boulanger, président de la Fédération française des promoteurs immobiliers à La Tribune.

Ces loyers parfois élevés, combinés à la hausse du coût de la vie due à l’inflation, ont entraîné une augmentation des loyers impayés. Une enquête de 2022 de l’USH, qui représente les bailleurs HLM, parmi 193 organismes représentant 2,26 millions de logements sociaux, montre que « près de la moitié » des organismes répondants ont enregistré une croissance importante par rapport à décembre 2021 (plus de 10 %), le nombre de locataires ayant accumulé plus de trois mois d’arriérés de loyer.

« Les deux tiers des organismes HLM répondants enregistrent une augmentation du nombre de ménages en difficulté financière. La même proportion déclare avoir perçu des signaux alertant sur des difficultés financières », précise l’USH.

Précédent

Ces milliardaires qui prédisent le prix du bitcoin pour 2023

Suivant

Crypto : Attention aux changements en fiscalité en 2023 !

Derniers articles de Immobilier