Hack de FTX : le pirate gagne encore de l’argent grâce à une bonne gestion

/
Hacker crypto
Hacker crypto - ©TheDigitalArtist, CC0 Creative Commons

Après la faillite de FTX, un pirate a réussi à voler tous les fonds restants de l’échange. Après avoir échangé tous les actifs volés contre de l’éther (ETH), celui-ci est devenu la 36ème plus grande baleine avec environ 229 000 ETH.

Le portefeuille du hacker est le 27ème plus gros détenteur d’ETH

L’échange de crypto-monnaies FTX, qui a déclaré faillite en vertu du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, a subi un piratage massif au cours du week-end suivant son annonce. Des centaines de millions de dollars ont été volés directement sur les comptes des utilisateurs.

Sur les 477 millions de dollars prétendument volés, environ 186 millions de dollars ont été transférés par FTX pour sécuriser les portefeuilles de stockage, selon la société spécialisée Elliptic. Le reste est détenu sur le portefeuille du pirate.

Selon les données en chaîne retweetée par Beosin Alert, le pirate informatique a échangé la plupart de ses avoirs en crypto-monnaie contre de l’éther (ETH). Il détient maintenant 228 523 ETH, d’une valeur d’environ 288,8 millions de dollars au moment de la rédaction.

Au moment du piratage, le butin faisait du pirate la 36e plus grande baleine sur ETH. Au cours des derniers jours, le pirate a effectué plusieurs échanges entre différentes chaînes de blocs. On dirait qu’il faisait de l’arbitrage, certaines de ses transactions lui permettant de collecter plus de 100 ETH. Désormais, il figure à la 27e place, entrant potentiellement dans le top 25 grâce à une bonne gestion de ses actifs.

Cependant, il serait inexact de supposer que le pirate est réellement l’un des plus grands détenteurs d’Ethereum sur le réseau. La plupart des investisseurs institutionnels ou des personnes influentes répartissent leurs avoirs dans de nombreux portefeuilles pour accroître leur résilience face aux attaques et escroqueries potentielles.

Dans un avenir prévisible, le pirate de la plateforme FTX n’aura d’autre choix que de blanchir l’argent d’une manière ou d’une autre afin qu’il puisse être échangé contre de la monnaie fiduciaire à l’avenir, c’est pourquoi sa place parmi les plus grosses baleines du réseau Ethereum devrait être temporaire.

Connait-on l’identité du hacker ?

Certaines des crypto-monnaies volées ont refait surface sur l’échange réputé Kraken. L’échange a également affirmé avoir découvert l’identité des pirates. Le voleur est passé par un compte Kraken vérifié par le processus KYC (Know Your Customer). Le pirate a ensuite converti une partie de ses gains en d’autres crypto-monnaies, dont l’éther.

Sans surprise, de nombreux anciens employés de FTX ont émis l’hypothèse que Sam Bankman-Fried ou ses proches collaborateurs étaient derrière l’opération. Lors de conversations avec des journalistes de Vox, l’ancien milliardaire a nié être à l’origine des transferts. Au lieu de cela, il pense que l’attaque a été lancée par un ancien employé de FTX.

Dans un dépôt officiel auprès du tribunal américain, John Ray, un avocat chargé de la procédure de mise en faillite de FTX, a révélé que SBF avait agi à la demande des autorités des Bahamas, où la bourse a son siège. Le co-fondateur de FTX, Gary Wang, l’a aidé dans l’opération. Les avocats chargés de l’affaire ont déclaré qu’ils disposaient de preuves crédibles.

La Bahamas Securities Commission, l’organisme en charge de la régulation financière aux Bahamas, aurait demandé aux fondateurs de FTX de retirer leurs fonds de la plateforme. Lors du piratage, Sam Bankman-Fried était en effet détenu par les autorités insulaires dans le cadre d’un interrogatoire, tout comme Gary Wang.

Sous les yeux des autorités, les deux complices ont détourné une partie des fonds de l’empire FTX et les ont remis à la justice bahamienne. Avant de faire faillite, le duo s’appuyait vraisemblablement sur des portes dérobées cachées dans le code de la plateforme.

Dans un communiqué officiel, les régulateurs des Bahamas ont rapidement confirmé être à l’origine du hack. Le groupe a révélé n’avoir récupéré que des fonds liés à FTX Digital Markets, la branche bahamienne de l’empire FTX.

Précédent

Immobilier : malgré la hausse des taux les français veulent toujours acheter !

Suivant

100 millions de dollars appartenant au cofondateur de Terra (Luna) ont été gelés !

Derniers articles de Crypto