Le marché immobilier français est la prochaine proie de Casavo, la proptech italienne

//
immobilier Paris
Immobilier Paris - ©Alexander Kagan, CC0 Creative Commons

La startup Casavo, déjà présente en Italie, en Espagne et au Portugal, affiche de grandes ambitions en France après une levée de fonds record. En plus des ventes immobilières instantanées, elle est également devenue une agence en ligne classique.

Le service d’achat instantané à la côte

L’IBuying, ce nouveau service immobilier venu de l’autre côté de l’Atlantique et promu par le géant américain Opendoor, fait référence à l’Instant Buying, ou principe d’achat instantané). Ce service permet aux vendeurs immobiliers de récupérer le montant de la transaction en un temps record. Ce délai est souvent ramené à un mois, voire à quelques jours, en échange d’une remise de quelques pourcents sur le prix de l’immobilier.

En France, ce service existe déjà via quelques entreprises. Homeloop, est disponible depuis plusieurs années, il existe également Dili (filiale du réseau d’agences Optimhome), ou encore Vendez-votre-maison. Le portail immobilier suisse Properstar déploie petit à petit son offre en France avec par exemple des offres d’achat immédiat à Paris et à Lyon.

Pour faire des recommandations de prix aux vendeurs, Casavo a sélectionné 70 variables et soumet une estimation précise de la valeur de leur propriété ainsi qu’une offre d’achat à ses clients potentiels dans un délai très court.

Si l’offre est acceptée, la startup inspecte la propriété et garantit que le vendeur recevra le montant total offert dans un délai d’un mois, évitant les procédures et les incertitudes traditionnellement associées au processus de vente. Après l’acquisition de la propriété, Casavo effectue des rénovations, puis remet l’appartement sur le marché et réalise des plus-values.

Fondée en 2017, la startup s’est initialement spécialisée dans cet achat instantané pour faciliter les transactions. L’entreprise fondée par Giorgio Tinacci s’est développée dans les grandes villes des Alpes avant de s’étendre en Espagne et au Portugal.

Le mardi 19 juillet, Casavo débloquera les fonds d’un tour de table de 400 millions d’euros (100 millions d’euros en fonds propres de série D et 300 millions d’euros en capital de dette d’investisseurs institutionnels). Grâce à cet argent, l’entreprise italienne entend bien saisir cette opportunité pour pénétrer le marché français.

L’entreprise vise 5% de part de marché à Paris en 2025

La somme semble énorme, sachant que les achats immobiliers instantanés créés pour le marché immobilier anglo-saxon sont beaucoup plus difficiles à mettre en œuvre en Europe, qui dispose d’un grand micro marché immobilier, avec de nombreux biens très similaires.

“Le modèle iBuying que nous avons lancé et développé n’est que la première étape de notre parcours, reconnaît Giorgio Tinacci, propriétaire de Casavo. Notre objectif est d’être une place de marché de nouvelle génération avec une expérience 100 % numérique.”

L’objecti de Casavo c’est de faciliter les transactions immobilières, d’intégrer tous les services en ligne possibles et de laisser le vendeur choisir la vente instantanée ou “classique” selon qu’il souhaite maximiser la rapidité de la transaction ou son profit. Véritable agrégateur, le site propose du crédit, des assurances, des travaux de rénovation, etc.

Casavo est actuellement à la recherche d’une agence immobilière en ligne. “Notre objectif ? D’ici 2025, c’est d’atteindre 5 % de part de marché à Paris”, reconnaît le leader transalpin.

Si l’on rapporte ce chiffre aux volumes de transactions actuels, cela reste un montant dérisoire de près de 150 transactions par mois. Lorsqu’on demande à Giorgio Tinacci si la période n’est pas trop compliquée pour aborder de nouveaux marchés, les réponses s’enchaînent : « C’est un challenge motivant, souligne-t-il. Nous avons une bonne dynamique dans l’ensemble, à l’image des marchés que nous avons développés. La France est fragmentée et les coûts d’intermédiation sont élevés, nous avons donc une carte à jouer.”

Précédent

En difficulté, Coinbase suspend son programme d’affiliation

Suivant

La Russie interdit les cryptos comme moyen de paiement

Derniers articles de Immobilier