Le metaverse des BAYC a fait exploser les gas Ethereum

/
frais transaction

Le projet de métaverse Otherside a vendu les 55 000 parcelles NFT Otherdeed disponibles dans les trois heures suivant le début de la vente publique. La communauté Bored Ape Yacht Club a vu la plus grande vente NFT à ce jour. En conséquence, les prix de gaz Ethereum ont atteint des niveaux sans précédent. De plus, certains utilisateurs ont rencontré des échecs de transaction en raison d’une surcharge de la blockchain.

6000 dollars le NFT

Au cours du week-end, Yuga Labs a lancé une vente de terrain liée à ses nouveaux projets de métaverse, de nouveaux univers virtuels et immersifs composés d’avatars 3D. Il a collecté environ 320 millions de dollars, du jamais vu pour un tel accord.

« Ces terrains se sont vendus très vite rappelant l’intérêt à la fois en termes de nombre de personnes et de montants engagés pour ce nouveau métaverse. Ces parcelles permettront à chacun de leur détenteur de créer leur propre univers : des jeux, des stades de sport, des salles de cinéma voire d’autres choses encore, souligne Thibault Genouville, consultant au BCG. Yuga Labs dispose déjà d’une notoriété et d’une communauté bien établie dans le Web 3 ».

La commercialisation a été un succès immédiat. En quelques minutes, les 55 000 propriétés ont été vendues. Pour les promoteurs, voici le jackpot : 320 millions de dollars ont été récoltés. “Nous avons été choqués par la demande qui est arrivée ce soir”, se sont émerveillés les organisateurs d’Otherside. Ce succès n’est pas surprenant compte tenu de la popularité de NFT Bored Apes, dont les NFT se vendent des centaines de milliers de dollars par transaction.

Le prix des parcelles durant le mint était de 305 ApeCoins, soit environ 5 800 $. Le mint a rapporté 16,7 millions d’ApeCoins (317 millions de dollars). Il s’agit donc d’un record de ventes NFT. Les NFT sont vendus via des contrats intelligents sur la blockchain Ethereum. Les acheteurs devaient réussir la vérification Know Your Customer (KYC) pour obtenir l’autorisation de mint. De plus, ils ont pré-approuvé leur portefeuille crypto sur le site Web du projet.

Après le mint, les détenteurs de BAYC et MAYC disposent d’un délai de 21 jours pour réclamer un terrain gratuit. Plus de 27 000 utilisateurs ont acheté 55 000 des 100 000 NFT Otherdeed disponibles. Un airdrop prévoit que les détenteurs de NFT existants BAYC et MAYC disposeront des 45 000 restants.

Les frais de gas plus important que la valeur du NFT

Les parcelles ont été présentées le week-end dernier à un prix fixe de 305 APE soit environ 6 000 $. A ce prix doit être ajoutée une “taxe de gaz”, qui est une taxe de réseau pour effectuer des transactions sur la blockchain. “Ce sont des commissions versées aux informaticiens chargés de maintenir le réseau et de valider les transactions de manière décentralisée”, précise Thibault Genouville.

Cependant, ces commissions augmentent lorsqu’il y a beaucoup de trades en même temps, ce qui suit la loi de l’offre et de la demande. Ces « frais de gaz » ont ainsi atteint des niveaux sans précédent ce week-end, dépassant même le prix du NFT associé et perturbant les transactions. Certaines transactions n’ont pas pu être réalisées et les plateformes utilisant la blockchain Ethereum ont été affectées.

La vente de la parcelle Otherdeed a poussé les frais de gaz sur la blockchain Ethereum à 8 000 GWEI en raison de la collecte NFT très attendue. On parle ici d’une guerre du gaz. Il s’agit d’une situation dans laquelle de nombreux utilisateurs d’Ethereum tentent simultanément d’acheter des NFT et d’enchérir sur les frais de transaction du réseau. De telles offres pourraient augmenter les frais sur les blockchains, comme ce mint.

Précédent

Le géant immobilier Adler continue de s’effondrer suite à l’audit de KPMG

Suivant

Stagflation : ce terme qui fait frémir les investisseurs

Derniers articles de Crypto