Metaverse : la controverse autour du nombre d’utilisateurs est-elle justifiée ?

/
metaverse

Un article récent largement partagé dans l’espace crypto a remis en question le nombre d’utilisateurs actifs des projets Metaverse comme Decentraland ou The Sandbox. Les chiffres de l’article sont contestés par les entreprises, mais il n’en reste pas moins que le monde virtuel est encore très vide pour le moment.

Decentraland réagit rapidement en indiquant des chiffres officiels

Nos confrères de CoinDesk ont ​​publié ce week-end un article incriminant sur le métaverse, arguant que deux projets majeurs, Decentraland et The Sandbox, ont un nombre d’utilisateurs actifs insignifiants. Ce qui a suscité l’indignation des communautés concernées qui ont essayé de clarifier les choses ces derniers jours

L’article reprend des données de dAppRadar pour indiquer 38 utilisateurs actifs sur Decentraland. C’est-à-dire, le nombre d’adresses de portefeuille qui interagissent avec le contrat intelligent du projet. Mais selon Decentraland, les données sont fausses car seules certaines transactions sont prises en compte.

Depuis la publication de cet article, ces chiffres ont été vivement débattus, que ce soit par les fans de Decentraland ou de The Sandbox, ou par l’entreprise elle-même.

Le compte Twitter Decentraland détaille le nombre d’utilisateurs actifs mensuels (56 697), et le nombre d’utilisateurs qui interagissent quotidiennement avec divers contrats intelligents : 1 074. Selon les données de Decentraland, au cours de la première semaine d’octobre 2022, il y a eu en moyenne 7 039 visiteurs uniques par jour.

Le projet a également rappelé qu’en septembre, 161 événements avaient été organisés par la communauté, et 148 propositions avaient été faites au sein de la DAO. Le site DCL Metrics tend à confirmer ces chiffres, avec 7 039 visiteurs uniques par jour depuis une semaine.

Selon Decentraland, l’article de Coindesk reprend des données erronées qui n’ont pas été correctement vérifiées par le journal. Le metaverse a précisé sur Twitter que la méthode de calcul de Coindesk fausse le résultat : “Certains sites ne comptent qu’un seul type de transaction et les comptent comme des utilisateurs uniques, ce qui est inexact.”

Lancé en 2015, Decentraland est un monde virtuel où les joueurs peuvent acheter divers objets, assister à des concerts ou jouer dans des casinos. Quant à The Sandbox, il s’agit d’un métaverse dédié aux jeux vidéo où les joueurs peuvent créer leur propre plateforme. Ce sont les métaverses les plus célèbres, c’est pour cela que ces chiffres ont de quoi interpeller.

Deux méthodes de calcul

L’article de CoinDesk rapporte que de son côté, The Sandbox ne compte que 522 utilisateurs actifs quotidiens. Cryptoast rappelle que le créateur du Metaverse, Sébastien Borget, estimait en juillet qu’il y avait entre 20 000 et 30 000 utilisateurs uniques par jour lors de certains événements spéciaux. Pourtant, ce nombre doit être considéré après coup, d’abord parce qu’il traite d’occasions spéciales, et ensuite parce qu’il date de juillet.

Quoi qu’il en soit, les chiffres annoncés par les plateformes sont bien supérieurs à ceux présentés par Coindesk, qui s’est appuyé sur les données de DappRadar dans l’article. La différence s’explique par la méthode appliquée : DappRadar ne considère que les utilisateurs qui utilisent leur portefeuille crypto et les contrats intelligents de la plateforme comme des utilisateurs actifs.

Plus précisément, le site ne compte que les utilisateurs ayant acheté des NFT sur la plateforme ou payé quelque chose avec leur crypto-monnaie. Cette approche ne prend donc pas en compte les personnes qui se connectent au métaverse sans acheter.

Mais même si l’article Coindesk utilise des données contestées, le constat reste le même : il y a très peu d’utilisateurs dans le métaverse. Même avec les chiffres de trafic les plus élevés, le métaverse est encore complètement vide par rapport aux autres réseaux sociaux.

Pour rappel, Facebook, en déclin total, est utilisé chaque jour par 26,9 millions de personnes en France. Decentraland vaut plus d’un milliard de dollars et, tout comme The Sandbox, ces deux domaines ont attiré des investisseurs de premier plan.

Précédent

Affaire Paypal : comment les cryptos permettent d’éviter cette censure ?

Suivant

Historique ! La plus ancienne version du code Bitcoin vient d’être retrouvée !

Derniers articles de Crypto