Le prix des terrains dans le metaverse en chute libre, le bon moment pour investir ?

//
immobilier metaverse

Le marché des cryptomonnaies a chuté de façon spectaculaire depuis des mois, perdant près de 2 000 milliards de dollars en valeur. Cette chute spectaculaire des prix a également affecté l’économie du métaverse, entraînant une baisse significative du prix des terrains virtuels. Le volume des ventes dans ce secteur a également diminué, ce qui pourrait être un bon moment pour acheter un terrain à moindre prix.

Chute des volumes de ventes et des prix dans le metaverse

En 2021, lorsque le géant des médias sociaux Facebook a décidé de se lancer dans le monde virtuel, le Metaverse était un sujet brûlant. Cependant, le marché immobilier du Metaverse s’est récemment effondré.

Selon les données recueillies par WeMeta et rapportées par The Information, dans le métaverse entre novembre 2021 et juin 2022, les ventes immobilières sur Decentraland et The Sandbox ont chuté de 97 %. De nombreuses personnes qui espéraient faire des profits sur ces plateformes ont perdu la foi et vendent leurs terres à la place.

Le métaverse a commencé à l’été 2018 avec 8 millions de dollars de propriétés vendues et a terminé l’année avec 229 millions de dollars vendus. Autre comparaison : en novembre 2021, 16 000 ventes avaient lieu chaque jour, mais en juin, seulement 2 000 environ. C’est une énorme perte en volume de ventes. Le prix moyen des terrains a donc baissé, en février, un terrain vous coûtait 16 300 $, mais en juin, le même terrain ne coûtait que 3 300 $, soit une baisse de près de 80 %.

En juillet 2022, le coût moyen d’un terrain à Decentraland était de 4 006 $. Le coût du terrain était de 17 736 $ en juillet 2020. Decentraland est au plus bas en ce qui concerne le coût moyen du terrain. En juillet 2022, The Sandbox a connu sa plus faible performance depuis le début de l’année. Le prix moyen des terrains est passé de 6 291 $ en janvier à 3 377 $ ce mois-ci.

Le métaverse a un énorme potentiel, mais il y a eu une énorme baisse d’enthousiasme parmi les investisseurs. Beaucoup de gens ont été effrayés par le fait que le marché était trop jeune et que tout ce qui y était construit était encore en développement. Même si le public reste présent, il faudra de nombreuses années pour voir ce secteur mûrir.

Baisse du nombre d’embauche également

De plus en plus d’entreprises retardent leurs plans d’investissement dans l’économie métaverse, en raison de l’économie incertaine, et parce qu’elles doutent qu’un investissement aussi important soit rentable à long terme. L’économie n’est devenue que plus floue ces derniers mois, et les ventes de propriétés virtuelles dans le métaverse n’ont pas été aidées par ce coup de frein.

L’espace crypto a connu une énorme baisse des offres d’emploi au moment du krach boursier, selon Revelio Labs. La baisse a été de plus de 81 %, entre les mois d’avril et de juin.

Lorsque Facebook a changé son nom en Meta, cela a provoqué une frénésie de demande. Cependant, selon l’économiste de Revelio Labs, Jin Yan, cette demande ne durera pas.

Des géants de la technologie comme Facebook font pression sur l’industrie, ce qui pourrait inciter d’autres entreprises à se joindre à la récente débâcle. On ne sait pas combien de temps il faudra à l’industrie pour se remettre de ce gâchis, mais nous espérons le plus tôt possible.

Plus de 500 millions de dollars de terrains virtuels ont été vendus l’année dernière, ce qui représente le plus grand boom du volume des ventes que le métaverse ait connu. Cependant, les trois plus grands projets de métaverse (Decentraland, The Sandbox et NFT Worlds) ont tous connu une baisse des volumes de ventes. C’est peut-être le bon moment pour se lancer dans l’immobilier du métaverse, en attendant que les prix augmentent à nouveau.

Précédent

Immobilier : les ménages se ruent sur les crédits pour ne pas laisser passer l’occasion

Suivant

Elon Musk vend à nouveau ses actions Tesla

Derniers articles de Crypto