Assurance-vie : les rendements des fonds euros se dévoilent peu à peu, l’Afer dans la moyenne

//
rendement assurance vie

Plusieurs assureurs ont annoncé des augmentations substantielles du rendement net de leur fonds euros en 2022, dépassant souvent 2%, quitte à puiser dans leurs réserves.

La menace du livret A plâne

Les épargnants peuvent être rassurés, les fonds d’assurance-vie en euros à capital garanti connaîtront une augmentation significative de leurs revenus cette année. C’est la première fois que les rendements remontent de manière significative après des années de déclin, suivis d’une légère hausse l’an dernier.

Ces derniers jours, plusieurs compagnies d’assurances et mutuelles (Macsf, Maaf, GMF, Swiss Life, etc.) ont annoncé des taux généralement supérieurs à 2,10%, certains allant même jusqu’à 2,80% (comme Mutuelle Garance ou La Banque postale). Cependant, la Banque Publique réserve cette rémunération attractive aux déposants avec 40% d’Unité de Compte (UC).

Les assureurs doivent éviter les rachats excessifs, entraînant des pertes en capital, et encourager de nouvelles collectes pour rafraîchir plus rapidement les portefeuilles obligataires pour de meilleurs rendements. La concurrence du Livret A menacera les fonds euro en 2023.

Environ 2,01% pour l’Afer

Jeudi, la principale association d’épargnants et habituellement animatrice de marché, l’Afer, a annoncé des taux pour 2022 juste au-dessus du seuil psychologique à 2,01 %, hors frais de dossier mais hors prélèvements sociaux (17,2 %). La rémunération était de 1,70% en 2021.

« Ce taux nous permettra d’être comme toujours parmi les meilleurs », a assuré Gérard Beckerman, son président. Pour l’heure, il est plutôt dans la moyenne.

Le contrat Afer assuré par Abeille Vie est l’un des plus populaires : l’Association Française d’Epargne Retraite compte environ 750 000 adhérents ce qui en fait le premier de notre pays.

Ce taux est certes supérieur au taux payé en 2020 et 2021 (1,70 %) et même à celui de 2019 (1,85 %) mais il reste inférieur aux attentes.

En effet, s’il s’agit d’une hausse des taux d’intérêt payés sur le support à capital garanti, celui-ci atteint “seulement” 0,30 point, ce qui est inférieur à la hausse attendue par l’ensemble du marché.

L’Afer, qui avait pris l’habitude de rémunérer ses membres au-dessus de la moyenne du marché, semble être rentrée dans le rang.

Si Gérard Bekerman loue les bons chiffres de collecte de l’Afer (encours du Fonds Euro de 55 milliards d’euros dont 13,4 milliards d’unités de compte) et certaines avancées des adhérents – notamment l’augmentation de la durée minimale de garantie à 75-80 ans – compte tenu des performances de la concurrence, parfois à un niveau beaucoup plus élevé que celles de l’association, ces derniers risque d’être tenté de regarder ailleurs.

Une tendance à la hausse chez les bancassureurs

D’un autre côté, selon Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du prescripteur d’assurance indépendant Good Value for Money, le taux moyen des fonds en euros pourrait en effet doubler, passant de 1,08 % en 2021 à environ 2 % au cours du dernier exercice.

Actuellement, le seul opérateur majeur (et taux moyen) qui a communiqué est Sogecap bancassurance, filiale de Société Générale, qui “offre à ses clients un taux de rendement moyen de 2,17% avec 2021”.

Autre hausse notable dans la banque : Milleis (anciennement Barclays) a doublé son rendement net contractuel de 0,95 % à 2,15 %. Mieux encore, les Assurances du Crédit Mutuel (ACM) viennent d’annoncer que le taux d’intérêt moyen payé sur ses contrats est de 2,3 %, soit une augmentation de 100 points de base !

Cela peut traduire un mouvement plus général des bancassureurs, traditionnellement à la traîne des rendements des fonds en euros et qui vont sans doute puiser dans leurs réserves (réserves de participation aux bénéfices, PPB) pour rattraper le marché et éviter un fort risque de sous-caisse .

Dans les fonds communs de placement, nous retrouvons généralement cet effort pour augmenter les taux au-dessus de 2% tels que GMF ou MAAF (2,05%, soit +55 points de base) ou MAIF augmentent leur rendement net de 80 points de pourcentage à 2,1%.

Le fonds commun de placement MASCF se distingue clairement, avec un taux net de 2,5 % en 2022, contre 2,1 % un an plus tôt.

Précédent

Immobilier : le calendrier de rénovation énergétique intenable selon la Fnaim

Suivant

Le Cac 40 repasse au dessus des 7000 points, une première depuis près d’un an !

Derniers articles de Banques