trader cac40 compte son argent

Bilan 2023 : un bon millésime pour le CAC 40

/

L’indice phare de la Bourse de Paris, le CAC 40, a connu une année 2023 exceptionnelle en affichant une progression de 16,52 % pour s’établir à 7 543,18 points. Il s’agit de sa troisième meilleure performance au cours des dix dernières années, principalement portée par un ralentissement de l’inflation fin 2023.

Un début et une fin d’année prometteurs

Le CAC 40 a réalisé des progrès significatifs au début et à la fin de l’année 2023, atteignant son plus haut niveau historique en décembre à 7 653,99 points.

Sur la seule journée du dernier vendredi, l’indice a clôturé en hausse de 0,11 %, dans un marché plutôt calme en raison de l’absence d’indicateurs et de participants sur les marchés.

Inflation en baisse : un élément clé pour la performance du CAC 40

Une des principales raisons derrière cette performance remarquable est la baisse de l’inflation.

Les chiffres de fin d’année ont rassuré les investisseurs quant à la capacité des banques centrales à baisser leurs taux d’intérêt directeurs après des hausses conséquentes en 2022 et une pause pendant le second semestre de l’année 2023.

85% des actions du CAC 40 en hausse en 2023

Cette année a été marquée par une performance exceptionnelle de certains titres boursiers.

Parmi les 11 sociétés cotées ayant enregistré une augmentation significative, leurs actions ont grimpé de plus de 30%. Sur les 40 sociétés, 34 ont clôturé l’année en progression.

Voici les 5 meilleures performances du CAC 40 en 2023 :

  1. Stellantis : +59,34%
  2. Saint-Gobain : +46,02%
  3. Publicis Groupe : +41,37%
  4. Schneider Electric : +39,06%
  5. Stmicroelectronics : +37,13%

En tête de liste, le constructeur Stellantis se distingue. Ce groupe gère 14 marques renommées (Citroën, DS Automobiles, Opel, Peugeot, Vauxhall, Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Fiat, Jeep, Lancia, Maserati, et Ram).

Le cours de son action a spectaculairement augmenté de 59,34%, passant de 13,36 euros au début de l’année à 21,14 euros le vendredi 29 décembre.

Les taux obligataires français pour 2024

Le rendement de l’obligation française à dix ans a clôturé l’année aux alentours de 2,56 %, loin de son pic d’il y a deux mois à près de 3,60 %.

Selon Aurélien Buffault, directeur de la gestion obligataire chez Delubac AM, « les investisseurs pourraient chercher à faire preuve de patience, car une fois que les baisses de taux commenceront, il y aura un fort effet psychologique pour que cette tendance se poursuive. »

Une sélection de valeurs contrastée au sein de l’indice

L’année 2023 a vu une diversité de performances entre les différents titres composant le CAC 40.

Ainsi, l’indice SBF 120, plus large que le CAC 40, a réalisé quant à lui une progression de 15,26 % pour l’année 2023. Parmi les sociétés ayant connu des résultats contrastés :

  • L’indice SBF 120 progresse de 15,26 % en 2023
  • Alstom pénalisée par ses difficultés commerciales et financières
  • Kering en recul de 16,09 % malgré le secteur du luxe
  • Worldline rétrogradé dans l’indice suite à une contre-performance boursière

Alstom pénalisée par ses difficultés commerciales et financières

Le fabricant français Alstom a vu sa valeur boursière chuter de 46 % sur l’année, en raison de problèmes commerciaux et financiers.

Kering en recul de 16,09 % malgré le secteur du luxe

Le groupe Kering, propriétaire de marques de luxe comme Gucci et Yves Saint Laurent, est l’une des rares entreprises du secteur à connaître un important désintérêt de la part des investisseurs avec une chute de 16,09 % pour l’année 2023.

Worldline rétrogradé dans l’indice suite à une contre-performance boursière

Le spécialiste des paiements électroniques Worldline a été déclassé de l’indice principal du CAC 40 en raison d’une mauvaise performance en Bourse durant l’année 2023 avec une perte de près de 60 % lors d’une seule séance.

Perspectives pour l’année 2024 : la tendance haussière peut-elle se poursuivre ?

Les facteurs qui ont contribué à la hausse du CAC 40 en 2023 pourront-ils se maintenir en 2024 ?

L’évolution de l’inflation, des taux d’intérêt directeurs et du contexte économique mondial seront autant d’éléments clés à suivre pour anticiper les tendances futures. Les investisseurs devront donc rester attentifs aux prochains signaux envoyés par les banques centrales et le marché.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

1 Comment

  1. Bonjour,

    Je viens de visiter votre site et j’ai remarqué quelques opportunités d’optimisation SEO qui pourraient augmenter significativement votre visibilité en ligne.

    Je propose un audit SEO gratuit de 30 minutes où nous pourrons discuter des axes d’amélioration de votre site sans engagement.

    Je suis persuadé que nous pouvons ensemble identifier des solutions efficaces pour booster votre acquisition SEO.

    Êtes-vous disponible pour une session de 30 minutes cette semaine ou la semaine prochaine ?

    Si oui, je vous invite à répondre à la suite de ce mail avec votre numéro de téléphone.

    Cordialement,

    Andrea, Expert en SEO

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Frais de notaire sur crédit-bail mobilier : une composante importante du coût global

Suivant

Immobilier : la crise va-t-elle s’étendre à 2024 ?

Derniers articles de Bourse