Le classement des villes les plus attractives du Grand Paris

//
Paris, France - ©Free-photos, CC0 Creative Commons

La Fnaim du Grand Paris lance un nouvel observatoire de l’attraction de l’mmobilier inédit dans près de 300 villes du Grand Paris. Les prix de l’immobilier, ainsi que les normes liées à l’éducation, à la santé, à la sécurité et à l’environnement, notamment pour chaque ville, sont pris en compte. Cela conduit à un résultat surprenant dans le top 20.

Douze critères pour faire le classement

Si le prix au mètre carré reste le critère principal pour les locataires et les propriétaires, ces derniers veulent toujours plus d’informations sur la ville dans laquelle ils souhaitent s’installer.

C’est dans cet esprit que la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) du Grand Paris vient de lancer une carte interactive de la quasi-totalité de l’Ile de France (la Seine-et-Marne a sa propre carte). Sur son site internet, les internautes pourront identifier les villes avec ou sans hausse des prix de l’immobilier (à partir d’avril 2022) selon des critères qu’ils choisiront.

La ville (et les arrondissements de Paris) sont classés selon douze critères d’attractivité différents : qualité de l’hébergement sur place, prix moyen, accessibilité, écoles, établissements de santé, vie des affaires, sécurité de la ville, taux d’emploi de la ville, culture de vie, la qualité de l’environnement, le revenu moyen des citadins ou encore les impôts locaux.

Pour chaque critère, la Fnaim Grand Paris attribue des points de 1 à 10, qui sont ensuite pondérés par un facteur multiplicateur compris entre 1 et 3. Les scores totaux obtenus pour chaque ville ont ensuite été agrégés pour construire une carte des villes les plus attractives d’Ile-de-France, disponible sur le site de la Fnaim du Grand Paris.

Cette compilation de notes a également permis de créer deux classements d’attractivité des villes : le premier prenant en compte l’attractivité des prix immobiliers locaux et le second non.

Le classement présenté est la première version, de ce fait il y aura des mises à jour dans le futur. A ce titre, le réseau s’est engagé à ajouter une nouvelle norme courant 2023 qui sera basée sur l’évolution des prix de l’immobilier entre la première et les années suivantes de la publication.

La Fnaim Grand Paris prévoit également de se concentrer sur l’évolution de l’attractivité des villes qui seront impactées par l’ouverture des futures lignes du Grand Paris Express 15, 16, 17 et 18.

Milly-la-Forêt en tête du classement

10 communes se détachent du lot. Avec le prix du logement, Milly-la-Forêt, le 6e arrondissement de Paris, Boigneville, Saint-Arnoult-en-Yvelines, Montfort-l’Amaury, Mennecy, Marines, Saint-Pierre-du-Perray, Soisy-sur-Seine et Les Essarts-le-Roi.

Sans le prix de l’immobilier, il s’agit des 6e et 8e arrondissements de Paris, de Milly-la-Forêt, de Boigneville, de Versailles, de Montfort-l’Amaury, des 5e et 9e arrondissements de la capitale, de Saint-Arnoult-en-Yvelines et de Bièvres. Cette différence s’explique par les prix du mètre carré très élevés en intra-muros.

C’est la première fois que la Fnaim Grand Paris publie une carte de l’attractivité de la ville auprès du public. “Le projet a démarré en 2017, mais en parallèle, les critères ont été revus pour rendre les fiches plus pertinentes, précise Olivier Princivalle, vice-président de la Fnaim Grand Paris.

Chaque critère, détaillant le réseau, a été créé en synthétisant les données de l’Insee et de l’Education nationale mais également celles du ministère de la Jeunesse, des Sports, des Solidarités et de la Santé, de la Transition écologique, de l’Intérieur, de l’Île-de-France, la Chambre française de commerce et d’industrie, et bien sûr la Mairie de la Municipalité.

La structure originale de la métrique a rebattu les cartes des métropoles du Grand Paris, traditionnellement en tête de ces classements d’attractivité immobilière. Dans le top 20 de l’observatoire, qui classe les villes avec et sans prix du logement, les grands gagnants sont des villes assez petites du deuxième périphérique, souvent des villages caractéristiques.

Ainsi, Milly-la-Forêt, située dans le Parc Naturel Régional de l’Essonne du Gâtinais, a remporté la Palme d’Or avec la note la plus élevée sur 297 villes classées selon les prix de l’immobilier. Si l’on exclut les critères de prix, il occupe toujours la troisième place.

Précédent

La Poste lance sa collection de NFT à but caritatif

Suivant

Ledger se diversifie et lance une plateforme NFT

Derniers articles de Immobilier