vivre grâce aux aides sociales

Découvrez comment certains Français vivent sans travailler grâce aux aides sociales !

/

La question de la possibilité de vivre grâce aux aides sociales sans travailler est un sujet qui divise et fait régulièrement débat en France. Certains considèrent qu’il s’agit d’un choix de vie légitime, tandis que d’autres y voient une fraude au système, voire même une menace pour l’économie.

Les aides sociales en question

En France, il existe plusieurs types d’aides sociales destinées à soutenir les personnes les plus démunies ou en situation difficile. Parmi elles, on peut citer :

  • Le Revenu de Solidarité Active (RSA), destiné aux personnes sans ressources ou disposant de faibles revenus ;
  • L’allocation adulte handicapé (AAH), versée aux personnes en situation de handicap ne pouvant pas travailler ;
  • Les allocations logement, qui permettent d’alléger le coût du loyer pour les personnes aux revenus modestes ;
  • L’aide personnalisée au logement (APL), une aide financière pour se loger accordée sous conditions de ressources.

Il convient de préciser que ces aides sont soumises à des conditions strictes, notamment en termes de ressources, et leur attribution est contrôlée par les organismes compétents.

Vivre sans travailler : un choix de vie controversé

Certaines personnes choisissent de vivre grâce aux aides sociales renonçant à travailler car elles estiment que cela leur permet de mener une vie plus épanouissante. Cette idée est souvent critiquée par ceux qui considèrent que le travail est une valeur fondamentale et que toucher des aides sans travailler constitue une fraude au système.

Les raisons de ce choix

Plusieurs facteurs peuvent inciter des individus à opter pour ce mode de vie :

  • Un refus du modèle économique et social dominant, perçu comme aliénant et favorisant les inégalités ;
  • La volonté de disposer de plus de temps libre pour se consacrer à des activités personnelles ou militantes ;
  • Des difficultés à trouver un emploi stable et bien rémunéré, en raison notamment de la précarisation du marché du travail.

Néanmoins, il convient de souligner que cette pratique demeure marginale et ne concerne qu’une infime partie des bénéficiaires d’aides sociales.

Les conséquences pour l’économie et la société

Certains estiment que la possibilité de vivre grâce aux aides sociales sans travailler peut représenter une menace pour l’économie, car elle encouragerait l’oisiveté et dissuaderait certains individus de chercher un emploi. D’autres avancent que les sommes en jeu restent limitées et que la majorité des bénéficiaires d’aides sociales sont réellement en situation de précarité.

Le débat autour du « vivre grâce aux aides sans travailler » interroge également sur la place et la valeur accordée au travail dans notre société. Pour certains, il est nécessaire de repenser le modèle économique et social pour permettre à chacun de s’épanouir et de contribuer à la collectivité selon ses aspirations et compétences.

Un enjeu politique

La question du « vivre grâce aux aides sociales sans travailler » est régulièrement abordée par les responsables politiques et les médias. Les gouvernements successifs ont mis en place différentes mesures visant à contrôler et limiter le recours aux aides sociales, telles que :

  • Des dispositifs de contrôle et de sanctions pour les fraudeurs ;
  • Des incitations financières pour encourager le retour à l’emploi (prime d’activité) ;
  • Des accompagnements personnalisés pour les demandeurs d’emploi afin de faciliter leur insertion professionnelle.

Néanmoins, ces mesures ne font pas toujours consensus et alimentent les clivages politiques et sociaux.

Le phénomène des personnes choisissant de vivre grâce aux aides sociales sans travailler soulève de nombreuses interrogations et controverses. Si cette pratique reste marginale, elle témoigne néanmoins d’un malaise profond dans notre société et questionne la place du travail et de la solidarité dans un contexte économique tendu.

Newsletter

Bonjour à tous, je suis Hugo, rédacteur pour Surf Finance depuis 2021. Depuis quelques années maintenant, je m'intéresse de près au domaine des cryptomonnaies et de la finance.

Retrouvez mes articles à propos des dernières actualités financières, des tendances boursières, des opportunités d'investissement, des cryptomonnaies, et bien d'autres sujets qui touchent à votre portefeuille.

Comprendre le monde de la finance peut parfois être difficile, mais je me ferais un plaisir de simplifier tout ce petit monde dans mes articles.

J'espère que vous trouverez sur Surf Finance toutes les réponses à vos questions. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions ou des commentaires, nous serons ravis de vous aider.

Merci de votre visite et à bientôt sur Surf Finance !

38 Comments

  1. Ces gens là sont des parasites !!! Qui paie pour eux ? Ceux qui bossent…. Donc, si tout le monde décidait de vivre des aides, eh ben, ça ne serait pas possible puisque ce sont ceux qui bossent qui les paient pour que eux ne travaillent pas !!! C’est ça la justice sociale ??!! Écoeurant, affligeant….
    Y’en à marre de ces assistés, ces bons à rien, ces parasites de la société.
    Et il y en à de plus en plus…. Comme on accouche de générations de fainéant, et que l’état n’a pas les couilles de mettre le holà à toutes ces dérives, ça ne fera qu’empirer….
    Cette société est en perdition constante…. Dramatique…

  2. Le pire ce sont ceux qui travaillent au noir et qui touchent les aides, ces personnes vivent dans leur pays d’origine dans des villas que nous travailleurs honnêtes nous n’aurons jamais. Dégouté que mes impôts servent à ces gens, je préfèrerai qu’ils aillent aux personnes qui en ont vraiment besoin.

  3. En réponse à ducavo lol, ne jugez pas facilement, payé pour les autres c’est une belle bêtise de dire ca . Vous ? Vous travaillez pour qui? Votre salaire est correct? Vous reste combien pour vivre à la fin du mois ? C’est ça le vrai problème.

  4. Ayant travaillé à la caf je confirme trop aide sans pas travailler RSA une aide pas une profession

  5. Le parasite te propose un de prendre son handicap son âge 59 ans ,ses maladies et la connerie des gents comme vous

  6. Car à bien vous lire ,les HANDICAPÉS sous payés par des patrons comme les mairies les ministères vous fournissent un travail identique voir de meilleure qualité que celui fournit par un valide qui se dit que l handicapé va finir mon taf … Le valide nous considère comme un parasite un moins que rien ,qui abuse de la société…juste une chose le handicap contrairement à la bêtise humaine n est pas contagieux.. » bel été et faites attention car on prend le train aussi.. » et l on conduit aussi des voitures….

  7. Merci a surf finances surtout de mélanger l aah et le RSA l un est une allocation adulte handicapé de max 956 e le RSA est une prestation sociale… Pas ma même choses…merci de rectifier… Au lieu d attiser la haine

  8. Ah ah ah.!!!!! Il existe deux aides au logement
    Als et Apl… La première est pour le RSA et la deuxième pour les autres locataires ( à condition de ne pas dépasser le plafond)
    Le RSA un choix, le journaliste généralise un peu trop facilement !!!! Passé 50 ans on ne vous embauche plus…. Moins de personnel pour suivre les dossiers…..

  9. C’est toi le parasite moi je suis content de pouvoir aider les gens qui en n’ont besoin pourtant je travaille en intérim donc pour moi le travail restera de l’esclavage légaliser c’est juste une manière d’occuper l’esprit des gens pour qu’il ne regarde pas dans la bonne direction

  10. Pauvre con ont verra si tu la ramènera encore quand tu sera licencié et que tu n aura droit à rien abrutie qui ne pense qu’à à son petit confort personnel

  11. Les aides sociales sont devenues une obligation pour certains, nombre de personnes viennent en France juste pour ça, et comme ils dépendent d’association, souvent, ils sont prioritaires. On retrouve beaucoup de jeunes hommes d’ailleurs qui s’installent en France et petit à petit font venir les membres de leur famille ont des enfants et du coup ne sont plus expulsables, le système avec les associations est bien organisé. Ayant participer à des ateliers pôle emploi suite à un licenciement, j’ai constaté que nobreuses sont les personnes qui commencent à se bouger pour trouver du travail quand elles arrivent en fin de droit, cela prouve bien que cette mécanique des aides social organise une société qui ne veut plus se bouger tant qu’elle est payé à ne rien faire, mais juste profiter du système.Les caisses se vident pour payer des gens qui ne rapportent rien, ne contribuent à rien, imposent leurs croyances, leurs choix de vie dans le pays qui les loge les accueille.Ils n’acceptent ni les lois ,ni les règles de la république de la laïcité, ils veulent prendre l’argent et continuer à vivre comme chez eux comme ils disent!
    Là aussi comme dans certains pays nous devrions imposer une Chartres du viré en France et si ce n’est pas respecté et bien on ne vous garde pas, je n’en reviens pas comme ils leur est facile de pénétrer sur le territoire français,ou les droits de l’homme prennent le pas sur la sécurité de notre pays!!!
    Nous avons à cause de cela, depuis des décennies utilisé l’argent du pot commun aux détriments de nos écoles, nos hôpitaux, où ils sont souvent très irrespectueux, à notre protection, police, armée pompiers etc…. Nous sommes en danger et plus en sécurité en France!
    Vive une France où les forces de l’ordre puissent,sans être constamment caillassées remise en question quand elles exercent leur métier, remettre le pays dans le calme, le respect des lois et la sécurité .
    Facile de crier quand on refuse d’obtempérer!!! On te dit Stop tu arrêtes,tu n’arrêtes pas, et bien elle t’arrête, c’est son rôle de faire appliquer la loi de la France!!!
    Que les journalistes cessent aussi de semer la terreur et attiser les feux de la violence, du racisme.
    Que les gens comprennent que sans changement, ce laxisme des politiques sur des decennies et des décennies ne se réparera pas en 1 ou 2 mandats.
    Ceci est mon ressenti de petite fille d’immigrés Polonais qui ont toujours voté, et remercié la France de les avoir accueilli en me rappelant les valeurs de ce pays. Ils on apprit à écrire en Français, ils ont appris la Marseillaise, ils ont respectés les règles éduqués leurs enfants dans le respect de ces règles !!!
    Vive la France !!! Vive ma France !!! Pays de mon enfance bercer de tendre ……… on ne peut plus le dire ! Mais ça reviendra j’en suis sûre !

  12. Et si seulement on pouvait les comprendre…
    Il faut arrêter de croire qu’ils ne veulent rien faire et dire que c’est des assistés ne va pas les aider à aller mieux et réintégrer le monde du travail. Il faut comprendre qu’on est tous différents avec certains handicap ou pas et qu’on a pas eu le même parcours d’éducation et de formation. Mais certains pensent qu’au fric et perdent certaines valeurs comme l’entraide et le partage. Elle est belle cette France!
    Et arrêtons de penser que les gens veulent profiter du système. Être au RSA ne permet pas de s’offrir tout ce que l’on veut et profiter de la vie. Il n’y a pas pire que de rien faire de sa vie!

  13. Eh ,et les riches++ ne sonr pas assistés eux aussi par hasard ??VOILÀ une autre minorité qu’il conviendrait de réduire fortement A bon entendeur salut Dan

  14. Cest la décadence et la Honte ds ce pays qui s’appelait france

    De pire en pire il n’y a pas de travailleurs que des fai.eants qui attendent sans rien faire que ça tombe et qui se reproduisent pendant que kes autres bossent

  15. Cest la décadence et la Honte ds ce pays qui s’appelait france

    De pire en pire il n’y a pas de travailleurs que des fai.eants qui attendent sans rien faire que ça tombe et qui se reproduisent pendant que kes autres bossent

  16. Je suis tout à fait d accord avec Ducatevo. Les gens qui ne vivent que d aide sociale sent sort mieux que le smicard qui se lève pour travailler qui paye ses transports qui paye tout et qui du mal à s en sortir. Les aides sociales c’est trop c est du net pas d impôt et ils vivent mieux que la personne qui travaille et qui est taxé de partout. Les aides se sont des revenus ça devrait imposable . 47% qui paye des impôts ce n’est pas normale. Et profiter de l argent des gens qui cotisent je trouve cela scandaleux . La France est un pays d assister.

  17. Je touche la prime d’activité ,je me suis tellement usé a temps plein dans mon ancien métier ,je travaille donc à temps partiel je ne pense pas être un parasite il faut voir au cas par cas ,de plus je ne souhaite pas au gens qui critiquent se système dans avoir besoin un jour.

  18. Ce ne sont que des profiteurs, grasses aux gouvernement français ils devraient leurs données, que s’ils donnent une participation ou d’aide à d’autres personnes ,en faisant des travaux en bénévolat, ou.en ce moments. Tout les entreprises recherches pour les saisons, Mais cela est mieux de profiter du systèmes .Merci beaucoup pour les gens qui ont fait du travail pendant des années pour toucher une misère et qui n’ont droit à rien. Continuez comme cela, et après ont vois des gosses
    Qui sont élevés, par des personnes comme cela, dans les rues .ces biens .Bravo.

  19. En tant qu’enseignante dans la voie professionnelle en établissement public polyvalent, l’éducation nationale exige de moi 2 compétences ( prof de Lettres/Anglais), je gagne 1600€ en percevant le chômage je percevais 1514€. À qui la faute? Si l’état français valorisait davantage l’emploi ainsi qu’une augmentation salariale conséquente au coût de la vie, nous n’aurions pas autant de personne qui utilise ce système. Même se nourrir est devenu compliqué. Avant on parlait des fins de mois difficiles maintenant c’est dès le début du mois que ça devient difficile. Il faut absolument une revalorisation des salaires.

  20. Je trouve qu il y a rrop d,abus financier pour les feneants sans volonté de chercher à gagner leur vie,qui profitent de tout!et moi qui ai fais 5 ans d,A.f.n et 40 ans de travail manuel,pour (la retraite)
    Aujourd,hui,j’arrive à 85 ans ,invalide et handicapé moteur, je n,ai jamais eu droit à aucune aide .
    Certe,je suis retraité, 1340e/mois avec réversion,je n,ai droit à rien!
    Je suis en attente d,un logement adapté pour handicapé depuis 2008…je ne suis plus locataire,mais dans un logement insalubre à 300e/mois .
    Qui peut m aider ?ici personne.ne pouvant sortir de cet endroit,que puis je faire?à Boulogne sur mer tout le monde profite,moi je creve. Ai je des droits?Jacques piquet homme abandonné par tous.merci la France pays dont je suis né en 1939.

  21. Moi j’ai choisi de me mettre à mon compte en tant qu’écrivain public car je ne trouve pas de travail qui me permette d’être assez libre pour exercer mes activités militantes (où je suis beaucoup plus utile à la société que si je travaillais dans un bureau) ! Mais en même temps je perçois toujours le RSA car je n’ai pas beaucoup de clients. D’autre part si je peux vivre comme cela c’est que je suis dans la décroissance politique et vegane. Ce qui fait que je ne mange que pour vivre et qu’à part internet (indispensable pour mon travail) je n’ai besoin de rien de superflu !

  22. Avant de traiter ces gens de parasites, il convient de se questionner sur la pertinence et le niveau de nuisances des activités marchandes. Il y aurait bien des emplois à créer dans des domaines non marchands réellement utiles et indispensables, mais le système financier, gouverné par l’idéologie libérale de la prétendue efficience du marché et de la logique de l’offre, ne sélectionne que le rentable à court terme et donc la nuisance par extraction. De plus ces marchands de babioles ne savent plus quoi inventer pour faire tourner la machine à business. On fini par inventer du bluff commercial parce que rentable et nous ne faisons pas l’essentiel non marchand parce que pas rentable. C’est les penseurs libéraux et conservateurs qui sont parasites avec leurs valeur morale du travail archaïque, surtout à l’heure de la transition.

  23. A toutes ces aides s’ajoute le travail au « noir  » et donc pas d’impôts à la clé, et une concurrence déloyale envers les artisans et autres personnes déclarées .Pour eux la fin du mois est sans souci……gagnant,gagnant.
    Il suffit de regarder le train de vie…….

  24. A toutes ces aides s’ajoute le travail au « noir  » et donc pas d’impôts à la clé, et une concurrence déloyale envers les artisans et autres personnes déclarées .Pour eux la fin du mois est sans souci……gagnant,gagnant.
    Il suffit de regarder le train de vie…….

  25. ils ne coûte rien à la société car le peut qu’il ont ils le consomme et font tourné l’économie
    de plus comme beaucoup, vous et d’autres vous êtes triste car ceux qui sont de vrais comme vous dites, des parasites ce sont les personnes riches qui fraude les impos .vous devriez réfléchir un peu regardé les chiffres et vous verrez que les personnes au rsa ne coûte rien à la france, les riches eux nous coûte très chère.
    un peu de réflection et de lectures et vous comprendrez d’où viennent les problèmes des fraudes et autres
    taper sur les plus fragile prouve bien que beaucoup de personnes ne comprennent rien à la vie
    les riches ne craignent rien avec vous

  26. Quel est le but de votre article ?? Si ce n’est de renforcer un sentiment négatif sur la société actuelle. Vous ne faites qu’augmenter les colères de certains français…je n’y vois aucun intérêt!!!

  27. Vraiment Aberrant d’écrire un tel article. 12 Millions de pauvres qui survivent et sont de ce fait confinés à résidence depuis ce statut à courir juste pour se nourrir et essayer de s’intégrer dans une vie societale inaccessible. Enfermés dans des angoisses journalières sans réponse adéquate. Évidemment, le système est cangréné par des vues de ce type lues, qui mènent à voir persister ce problème. Quand ces situations se déclarent, impossible d’en sortir, pris pour des idiots. Un divorce, un deuil peuvent precariser, constituant la majorité des « bénéficiaires », en dessous du seuil de pauvreté « , donc largement insuffisant pour prendre souffle. N’importe quoi, avec ces injonctions puantes, dégradantes pour ceux qui en sont les sujets. Une plainte, cela m’interpelle sérieusement !
    La mondialisation, la robotisation, ce monde tourne à l’envers. Et, trop d’insultes sur des gens qui subissent déjà ces incohérences. Merci, éventuellement, de rédiger un article sur la corruption des élites, allant bon train, recueillant sans justice,des sommes pharaoniques sans garde fous, de parler des fraudes fiscales dépassant l’entendement, qui permettraient à chacun de favoriser une harmonie sociale, bien bancale. Il a existé des temps où les pauvres furent parqués et même abusés, à vous lire, c’est précisément ce que vous souhaitez parvenir à infuser. Une plainte ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Les altcoins qui pourraient changer la donne en juin 2023 ! À suivre de près

Suivant

Est-il possible que cette entreprise contrôle le prix du Bitcoin ?

Derniers articles de Brèves