Une famille australienne refuse de vendre sa maison pour 30 millions d’euros

/
maison australie

Comme nous le savons tous, l’argent ne fait pas le bonheur et certaines choses ne s’achètent pas. En Australie, un couple propriétaire d’une maison sur un terrain de 20 000 m² à Schofields à Sydney a refusé de vendre son terrain qui est valorisé à 30 millions d’euros.

Une offre à 30 millions d’euros

La famille Zammits vivant dans la périphérie de Sydney (Australie) sont la preuve vivante que certaines choses valent bien plus que leur valeur réelle. Pendant des années, la famille australienne a refusé de renoncer à sa maison de toujours malgré les offres énormes des promoteurs et a résisté à l’envahisseur immobilier.

Cette maison australienne n’est pas prête à être vendue, peu importe ce que l’on propose à ses propriétaires. Peu de choses ont changé sur la propriété de deux hectares depuis son achat il y a seize ans. Il y a au moins cinq chambres, un garage pour trois personnes, un entrepôt de camions pour le mari qui dirige une entreprise de transport et une immense pelouse coupée par une allée presque royale de 200 mètres de long.

L’article du 19 mars du Daily Mail note que la propriété, construite il y a seize ans dans le “style du château de Windsor”, était entourée de champs et parsemée de petites maisons et de cottages en briques rouges.

Aujourd’hui, les terres agricoles ont été remplacées par des centaines de nouvelles maisons entassées autour leur vaste terrain de 20 000 mètres carrés. De cette zone vient un important projet de construction à The Ponds près de Mount Quaker dans l’ouest de Sydney, en Australie. Les voisins de la famille revendent alors progressivement leur propriété au promoteur. Cependant, malgré l’offre de millions de dollars, les propriétaires de l’endroit ont rejeté Zammit. Il y a dix ans, la maison valait 4,75 millions de dollars, soit environ 3,25 millions d’euros.

Selon les médias australiens, leurs terres valent désormais plus de 40 millions de dollars australiens ou 27,3 millions d’euros. Les promoteurs immobiliers peuvent y construire 40 nouvelles maisons pour 1 million de dollars australiens (ou 684 000 €) chacune. Au fil des ans, cependant, les propriétaires ont répondu de la même manière à chaque tentative de contacter les développeurs : “Dites-leur qu’ils rêvent.”

L’Australie fait en effet partie des pays où les prix de l’immobilier ont flambé ces dernières années.

L’Australie : un modèle économique

L’Australie est un pays de l’hémisphère sud qui fascine de nombreux Français. Y aller quelques mois pour une expérience internationale est un rêve pour beaucoup. L’Australie, de par son éloignement, attire les voyageurs en quête d’évasion et de dépaysement. Vous ne sautez pas dans un avion pour Sydney comme si vous passiez le week-end à Londres. Partir au Pays Kangourou demande de la préparation.

Il en est de même dans l’immobilier. L’Australie est attractive pour toutes les raisons que nous venons d’évoquer. Mais ce n’est pas seulement le paysage et la culture, la stabilité du pays, la qualité de vie et le niveau de richesse sont considérés comme des facteurs positifs. Pour ceux qui cherchent à investir dans la région Asie-Pacifique, l’Australie est une exception. Chômage bas, dette maîtrisée, pas de récession. Sur un plan purement économique, l’Australie est un cas d’école. Combinée à une politique qui profite aux propriétaires et offre une réelle protection en cas de problème, l’Australie est un eldorado pour l’investissement immobilier.

Grâce à plusieurs systèmes, le propriétaire est protégé des locataires peu scrupuleux. Par exemple, il existe un Fichier National des Locataires et un Fichier de Garantie. Tout le monde a un “pointage de crédit”, les événements de paiement sont donc moins fréquents. On vous dit un El Dorado, à des milliers de kilomètres de la France, oui.

Précédent

Madonna achète un NFT de la collection BAYC !

Suivant

Comment obtenir un compte bancaire HSBC pour particuliers ?

Derniers articles de Immobilier