Le metaverse de Facebook coûte 1 milliard par mois à développer !

/
facebook

La valeur marchande de Meta, groupe propriétaire de Facebook, Instagram et Whatsapp, ne vaut plus que le tiers de sa valeur d’il y a un an. Les coûts de développement élevés des mondes virtuels perturbent le marché et sont dans le viseur des investisseurs.

Un milliard par mois pour le développement du Metaverse

Chez Facebook, l’argent réel est-t-il jeté par la fenêtre virtuelle ? Le 26 octobre, la société a publié ses résultats financiers trimestriels. Les profits ont été divisés par deux et l’action en chute libre : -60% depuis le début de l’année.

Depuis janvier 2022, Facebook (dont la maison mère a changé son nom en Meta) a déversé d’énormes sommes d’argent dans sa division Reality Labs, chargée de développer son métaverse.

Près de 3,7 milliards de dollars ont été dépensés au cours des trois derniers mois pour financer les opérations de Reality Labs, selon les résultats financiers publiés par la société. Ce sont près de 10 milliards de dollars qui ont été investis depuis le début de 2022. Ce chiffre est comparable aux dépenses de 2021, qui s’élèvent en moyenne à 1 milliard de dollars par mois, soit 35 millions de dollars par jour.

L’action du groupe a dévissé de 19% sur le marché gris après la clôture du Nasdaq hier. En conséquence, la capitalisation boursière de Meta est aujourd’hui inférieure à 300 milliards de dollars, ce que nous n’avons pas vu depuis 2016. Ce sont plus de 500 milliards de valeur qui se sont envolés pour l’entreprise qui signifie “F” dans l’acronyme GAFAM.

Pour Mark Zuckerberg, il va falloir faire face à de nouvelles pressions : dans un dossier financier, la société s’attend à une “augmentation significative” des pertes de son unité axée sur Metaverse en 2023.

“Je constate que de nombreuses personnes peuvent être en désaccord avec cet investissement, mais ce que je peux dire, c’est que je pense que ça va être quelque chose de très important. Dans une décennie, les gens évoqueront l’importance du travail qui est effectué” a assuré le patron de Facebook face aux investisseurs, relève le site américain The Verge.

Les choix de Zuckerberg très critiqués

La fortune de Mark Zuckerberg a chuté de 125 milliards de dollars à 40 milliards de dollars si la baisse du marché boursier se confirme. Son choix d’insister dans ce secteur assèche la puissante machine à liquidités de Facebook.

Avant qu’elle ne change son nom en Meta, le flux de trésorerie disponible a atteint 12,4 milliards de dollars au dernier trimestre de 2021. Celui-ci a chuté comme un métronome depuis lors : en baisse de 4 milliards de dollars par trimestre !

Le choix d’explorer le métaverse a été fait alors que l’entreprise, qui vivait entièrement de la publicité, accumule les difficultés dans son domaine traditionnel. Bien sûr, comme Mark Zuckerberg l’a souligné lors de la conférence téléphonique, le nombre d’utilisateurs quotidiens de Facebook n’a jamais été aussi élevé, plus près de 2 milliards, voire 3,71 milliards, si nous l’étendons à l’ensemble du groupe Meta, qui comprend également WhatsApp et Instagram.

Mais le chiffre d’affaires du groupe au troisième trimestre (27,2 milliards de dollars) a chuté de 4% par rapport à la même période en 2021, tandis que les résultats nets ont diminué de moitié (4,4 milliards de dollars), en baisse de 52%.

Avec le marché publicitaire en baisse, Meta est pris dans une spirale boursière infernale qui ne devrait pas s’arrêter de si tôt.

Les revenus de la société à l’étranger ont été touchés par un dollar plus fort, un ralentissement du marché de la publicité en raison d’une récession mondiale imminente, les restrictions de confidentialité publicitaire d’Apple sur ses iPhones et la concurrence du chinois TikTok.

Les utilisateurs d’Instagram passent 10 fois moins de temps à regarder des vidéos que les abonnés TikTok (17,6 millions d’heures par jour contre près de 200 millions d’heures sur l’appli chinoise).

Précédent

Bonne nouvelle pour le Dogecoin : Elon Musk officialise l’achat de Twitter

Suivant

Crypto : la régulation avance au Royaume-Uni

Derniers articles de Crypto