prime de noel pour AAH et ASF

Avec l’AAH et ASF, êtes-vous éligibles à la prime de Noël ?

La période des fêtes est souvent synonyme de dépenses importantes, entre les achats de cadeaux et les repas de fin d’année. Pour aider certaines personnes en situation précaire à subvenir aux besoins liés à cette période, une prime exceptionnelle de Noël est versée par le gouvernement français depuis 1998. Cette prime concerne principalement les bénéficiaires de minima sociaux, tels que le RSA ou la prime d’activité. Mais qu’en est-il pour ceux qui perçoivent l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et l’Allocation de Soutien Familial (ASF) ?

Qu’est-ce que la prime de Noël et comment en bénéficier ?

La prime de Noël est une aide financière exceptionnelle, octroyée sous conditions de ressources, qui vise à soutenir les ménages aux revenus modestes durant la période des fêtes de fin d’année. Son montant varie en fonction de la composition du foyer et des autres aides sociales perçues.

Pour être éligible à cette prime, un bénéficiaire doit percevoir l’une des prestations suivantes :

  • Le Revenu de Solidarité Active (RSA)
  • Allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • Allocation équivalent retraite (AER)

Aucune démarche spécifique n’est à effectuer pour bénéficier de la prime de Noël : elle est versée automatiquement aux personnes éligibles, généralement avant le 25 décembre de chaque année.

Les bénéficiaires de l’AAH et de l’ASF peuvent-ils prétendre à la prime de Noël ?

Faisons tout d’abord un point sur ces deux allocations :

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

L’AAH est une aide financière qui permet aux personnes en situation de handicap d’assurer un minimum de revenus. Elle est attribuée sous conditions d’incapacité, d’âge et de ressources. L’AAH a pour objectif de garantir un niveau de vie décent aux personnes handicapées et leur permettre une meilleure insertion sociale.

L’Allocation de Soutien Familial (ASF)

L’ASF est une prestation destinée aux parents isolés ou aux couples qui élèvent seuls un enfant, en l’absence de toute pension alimentaire de la part de l’autre parent. Elle est également attribuée sous conditions de ressources, et son montant varie selon le nombre d’enfants concernés.

Pour répondre à la question de départ, il faut malheureusement préciser que les bénéficiaires de l’AAH et de l’ASF ne sont pas éligibles à la prime de Noël. En effet, cette aide financière est principalement destinée aux personnes percevant des minima sociaux tels que le RSA ou la prime d’activité. Cependant, il existe d’autres dispositifs d’aide qui peuvent concerner les bénéficiaires de ces allocations.

Si vous êtes titulaire de l’Alloation de Sécurisation Professionnel, voyez si vous êtes éligible à la prime de Noël pour l’ASP.

Autres aides pour les personnes en situation de handicap ou les parents isolés

En plus de l’AAH et de l’ASF, certaines aides spécifiques peuvent être accordées :

  • L’allocation supplémentaire pour enfant handicapé : elle est versée aux familles qui élèvent un enfant atteint d’une incapacité permanente supérieure à 80%. Son montant est forfaitaire et dépend du taux d’incapacité et de l’âge de l’enfant.
  • La prestation de compensation du handicap (PCH) : cette aide permet de financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées, quel que soit leur âge. Elle peut prendre en charge les dépenses liées au logement, à l’aménagement du véhicule, aux aides techniques, etc.
  • L’aide juridictionnelle : elle permet aux personnes en situation précaire d’accéder gratuitement à un avocat pour défendre leurs droits en justice. Les bénéficiaires de l’AAH et de l’ASF peuvent y prétendre sous conditions de ressources.
  • Les aides locales : certaines collectivités territoriales, comme les conseils départementaux ou régionaux, proposent des aides financières spécifiques aux personnes en situation de handicap et aux parents isolés, tels que le financement du transport scolaire pour les enfants handicapés ou des dispositifs de soutien à l’emploi. Il est recommandé de se renseigner auprès des services compétents pour connaître ces aides.

Bien que la prime de Noël ne soit pas accessible aux bénéficiaires de l’AAH et de l’ASF, d’autres aides existent pour leur apporter un soutien financier selon leur situation. Il convient donc de se rapprocher de l’organisme payeur de ces prestations (CAF ou MSA) ou des services sociaux locaux afin d’obtenir des informations sur les dispositifs auxquels ils peuvent prétendre.

Témoignages

Bonjour je suis seule avec 2 enfants un de 20 ans scolarise et un de 7 ans je suis en AAH et tous les ans je demande si j’y ai droit et la caf me dit que non je touche pourtant ASF mais rien a faire je suis en AAH donc je n’y ai pas le droit pourquoi ?

La prime de noel vous a été jusqu’à présent refusé, car vous ne faites pas partie des allocataires éligibles à son attribution. Ce sont les personnes allocataires du RSA socle, de l’AER, de l’ASS et de l’API qui y ont droit ainsi que depuis cette année les mères seules. Sous réserve de confirmation par la CAF, vous devriez toucher cette année la prime de noël à ce titre, soit 152.45 € pour vous et 90 € pour vos deux enfants. Nous rappelons que les allocataires de l’AAH ou encore de l’ASF ne sont pas concernés par la prime de noël.

Newsletter

Fondateur du magazine Surf-Finance, je travaille tous les jours avec mon équipe pour vous fournir l'actualité sur les finances personnelles et l'investissement la plus pertinente possible. J'espère que vous passerez un agréable moment sur notre site.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Quelle est la performance moyenne d’une assurance-vie sur 10 ans ?

Suivant

Comment protéger vos économies contre l’inflation en 2024 ?

Derniers articles de Questions