Bourse : le Cac 40 aura bien résisté en 2022

/
CAC40 bourse finance

L’indice parisien a clôturé en baisse de 1,52% vendredi dernier, passant sous la barre des 6.500 points lors d’une ultime séance difficile. La dernière séance aura clôturé une année 2022 désastreuse, marquée par une inflation galopante, un resserrement monétaire par les principales banques centrales et un conflit en Ukraine. Cependant, la place parisienne s’en est mieux tirée que Wall Street ou Francfort.

Un parcours semé d’embuches

Après une année aux allures de parcours du combattant, la Bourse de Paris aborde 2023 avec panache. Malgré l’invasion russe de l’Ukraine, la flambée de l’inflation, la forte hausse des taux d’intérêt et une crise énergétique sur le Vieux Continent, le CAC 40 a plutôt bien résisté cette année.

Après avoir rebondi de plus de 15 % depuis son plus bas du 29 septembre, le CAC 40 n’est en baisse que de 9,5 % en 2022. Mais il s’agit quand même de sa pire performance annuelle depuis 2018, année où il a abandonné près de 11 % (10,95 %). La baisse a contrasté avec le rebond de près de 29 % enregistré l’an dernier.

Cependant, les vents contraires à la Bourse de Paris ont contrasté avec les difficultés observées à Wall Street, où le S&P 500 a chuté d’environ 20 % et le Nasdaq, très technologique, de 33 %.

La plupart des autres places boursières européennes ont également surperformé, de Madrid (-4%) à Francfort (-12%). Londres a même enregistré une petite hausse (+1,7%) sur l’année, tirée par ses compagnies minières et pétrolières.

En conséquence, les indices boursiers européens ont pratiquement retrouvé leurs niveaux d’avant la guerre ukrainienne. Ils affichent toujours une croissance importante par rapport aux pics pré-pandémiques (le CAC 40 est en hausse de 7%).

Une année difficile pour les opérateurs

Après deux ans de pandémie mondiale, les nerfs des investisseurs ont été mis à rude épreuve en 2022.

“En 2022, la contraction des marchés financiers aura été douloureuse pour les investisseurs”, a souligné dans une récente note, Bruno Jacquier, économiste chez Atlantic Financial Group.

Les opérateurs du marché ont dû faire face à l’incertitude concernant la hausse de l’inflation, le resserrement de la politique monétaire des grandes puissances, la flambée des taux d’intérêt, la hausse des prix des matières premières, les difficultés persistantes des chaînes d’approvisionnement mondiales, le maintien et la fin de la politique zéro coronavirus en Chine, et malheureusement, l’invasion militaire de l’Ukraine menée par les troupes russes.

« Nous pouvons mettre 2022 derrière nous, mais les difficultés pourraient se prolonger quelques mois le temps que la Fed livre bataille contre l’inflation. Une récession légère pourrait aider à préparer les actions à une meilleure seconde moitié d’année », a expliqué Art Hogan, stratégiste marché au cabinet B. Riley Wealth.

Les principaux mouvements de l’année 2022

En valeur, moins d’un quart des actions du CAC 40 ont terminé l’année en hausse.

Les matières premières ont été les seules à tirer leur épingle du jeu sur le plan sectoriel cette année avec l’envolée du prix du pétrole notamment. Cependant c’est le groupe de défense Thales qui a signé les plus fortes avancées, surperformant TotalEnergies (+33,69%) avec plus de 60% de gain.

L’équipementier aérospatial Safran est monté sur le podium avec un gain de 8,60%, dopé par une reprise du trafic aérien, également synonyme d’un regain de son activité de service pour les moteurs civils.

Les valeurs de croissance, en particulier les valeurs technologiques, ont des bilans négatifs et l’indice Stoxx 600 associé a chuté de 28 % en raison de la hausse des taux d’intérêt.

En conséquence, Dassault Systèmes a perdu 33,9 % et Teleperformance 43,7 % sur l’année. Les Gafam ont également subi un sérieux revers. Microsoft, Amazon et Meta ont respectivement chuté de 28,7 %, 51,3 % et 64,9 %. Même Apple, traditionnellement valeur refuge, a vu son titre chuter de 29,4% sur la période.

Précédent

Nouvelles révélations dans l’affaire FTX concernant des milliards de dollars !

Suivant

Il se fait voler 213 Bitcoins le soir du réveillon !

Derniers articles de Bourse