prix frais d'une assurance vie

Combien coûte une assurance-vie en 2024  ?

/

En France, l’assurance-vie est un investissement largement plébiscité par les épargnants en raison de sa fiscalité avantageuse et de la sécurité qu’elle offre, notamment en cas de succession. Pour autant, il n’est pas toujours facile d’évaluer le coût réel de ces contrats. Nous essayons avec cet article de vous apporter un éclairage sur les critères à prendre en compte pour répondre à la question : Combien coûte une assurance-vie en France en 2024  ?

Frais d’entrée : attention aux écarts entre compagnies

Dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie, les frais d’entrée correspondent au montant prélevé par la compagnie d’assurance lors du versement initial de l’épargne.

Ces frais varient généralement entre 0 % et 5 % du montant versé. Ils peuvent donc être un élément déterminant dans le choix de votre assureur. D’autant que certains assureurs imposent un versement minimum sur votre assurance-vie.

Il convient de noter que de nombreux assureurs proposent désormais des contrats sans frais d’entrée, dans le cadre d’offres promotionnelles ou pour les souscriptions effectuées en ligne par exemple.

Ne négligez pas cette possibilité lors de vos recherches. Comparez attentivement les taux pratiqués par plusieurs organismes avant de prendre une décision. Au moment de prendre votre décision, pensez au fait que le rendement diffère d’une assurance-vie à une autre : voyez combien rapporte une assurance-vie par vous-même.

N’oubliez pas que les frais d’entrée sont souvent négociables, notamment si vous investissez un montant important ou si vous êtes déjà client de l’assureur. Il peut valoir la peine de discuter directement avec votre conseiller pour obtenir une réduction, voire une exonération totale, des frais d’entrée.

Les frais de gestion : un poids sur le rendement à prendre en compte

À côté des frais d’entrée, les frais de gestion sont un élément clé du coût d’une assurance-vie.

Ces frais correspondent à la somme prélevée chaque année par la compagnie d’assurance en contrepartie de la gestion de votre épargne. Ils se situent généralement entre 0,6 % et 1,5 % du montant investi, bien qu’ils puissent être plus élevés pour certaines offres.

Les frais de gestion peuvent peser lourdement sur le rendement global de votre contrat et ainsi diminuer vos gains potentiels. Il faut absolument les prendre en compte avant la souscription d’une assurance-vie.

Pour mieux comprendre cette notion, prenons un exemple :

  1. Votre contrat d’assurance-vie affiche un rendement brut de 2,5 % par an.
  2. Les frais de gestion s’élèvent à 1 % du montant investi.
  3. Résultat : votre rendement net (c’est-à-dire déduction faite des frais de gestion) sera de 1,5 %.

Ainsi, il est primordial de comparer les frais de gestion proposés par plusieurs assureurs avant de vous engager. Vous pouvez vous renseigner auprès de Winalto par exemple, l’assurance-vie de la Maaf.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’un indicateur isolé : le niveau des frais doit également être pondéré en fonction du rendement affiché et de la qualité du service proposé par l’organisme (disponibilité et réactivité du conseiller, souplesse et diversité des options du contrat, etc.).

Diversification : quel coût pour les options d’investissement ?

L’assurance-vie, c’est aussi tous les types de support sur lesquels orienter son épargne. Cette diversification peut offrir une meilleure perspective de rendement, mais a un impact sur les frais induits.

À titre d’exemple :

  • Fonds en euros : les contrats d’assurance-vie permettent généralement d’investir une partie ou la totalité de son épargne sur des fonds en euros. Ces fonds présentent l’avantage d’être sécurisés (garantie du capital) et offrent donc une certaine tranquillité à l’épargnant. Les frais de gestion liés aux fonds en euros sont souvent compris entre 0,6 % et 1 %.
  • Unités de compte : ces supports plus risqués, tels que les actions, les obligations, ou encore les SCPI, peuvent offrir un potentiel de rendement supérieur aux fonds en euros. Toutefois, cette prise de risque s’accompagne généralement de frais de gestion plus élevés, pouvant atteindre jusqu’à 3 % pour certains contrats.

Pour mieux comprendre comment fonctionne une assurance-vie, veuillez cliquer sur le lien.

Analyse des éléments qui peuvent influencer votre choix en 2024 :

L’évolution des taux d’intérêt ou encore les mouvements des marchés financiers sont autant d’éléments à surveiller. Ils peuvent impacter notamment le rendement des fonds en euros et donc l’enveloppe allouée à ces derniers dans votre stratégie d’investissement.

Si les règles applicables pour cette année n’ont pas subi de changement majeur par rapport au régime actuel, certains aménagements sont toujours susceptibles d’être adoptés en cours d’année ou ultérieurement. Restez attentif aux informations et mise à jour sur la fiscalité liée à l’assurance-vie pour optimiser votre placement.

Le coût d’une assurance-vie en France en 2024 dépendra principalement des frais d’entrée, des frais de gestion et des options d’investissement choisies. Il convient également d’être attentif aux évolutions du contexte économique et de la fiscalité applicable.

Newsletter

Après avoir suivi des études pour rejoindre le monde de la finance, j'ai finalement tout abandonné pour monter mon entreprise. J'ai vendu mon entreprise en 2016. Désormais je prends beaucoup de plaisir à accompagner les nouveaux entrants sur les marchés financiers tout en rédigeant quotidiennement sur surf-finance.com.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Une approbation imminente des ETF Bitcoin

Suivant

Comment investir dans des actions à dividendes en 2024 ?

Derniers articles de Epargne