Ca y est ! Les investisseurs ayant staké des ETH pourront enfin récupérer leurs jetons !

/
ethereum shanghai

Cela a été annoncé officiellement, la mise à jour de Shanghai sera mise en œuvre sur le testnet de la blockchain Ethereum (ETH) le mois prochain et sera mise en ligne sur le réseau principal en mars. Cette mise à jour très attendue des utilisateurs de la blockchain Ethereum leur permettra de retirer leur ETH stakés pour permettre la mise en place de The Merge en septembre dernier.

Des ETH stakés depuis plus de 2 ans

2023 sera encore une année chargée pour les développeurs d’Ethereum, la blockchain co-fondée par Vitalik Buterin. En fait, Ethereum subira une nouvelle mise à jour appelée Shanghai.

La mise à jour logicielle arrivera en mars, comme le développeur l’avait promis en décembre. À cette fin, toutes les autres améliorations supplémentaires que le développeur avait l’intention d’inclure dans la mise à niveau de Shanghai semblent avoir été retardées.

L’un des objectifs principaux est de faciliter le retrait des jetons le plus rapidement possible.

La fonction principale de Shanghai sera en effet de permettre aux utilisateurs de retirer leurs jetons. Ces nombreuses pièces sont utilisées pour exécuter des transactions sur le réseau.

Depuis décembre 2020, les validateurs peuvent déposer de l’éther sur la blockchain Ethereum pour faciliter la transition vers The Merge.

Aujourd’hui, Ethereum compte plus de 496 000 validateurs qui ont misé plus de 15,9 millions d’ETH pour un rendement moyen de 5 %. Cela équivaut à près de 20 milliards de dollars aux prix actuels, qui reste donc dans des portefeuilles dits “spéciaux”.

Cependant, ces éthers “stakés” sont “bloqués” sur la blockchain, ce qui signifie que leurs propriétaires, les validateurs, ne peuvent pas les récupérer. C’est là que la mise à jour Shanghai devient intéressante.

The Merge en 2022, Shanghai en 2023

Shanghai devait intervenir après la mise à jour de The Merge. Cette mise à jour a permis au réseau d’utiliser des ETH pour valider les transactions plutôt que des ordinateurs gourmands en énergie.

Avec la Proof of Stake, les valideurs doivent déposer (en langage cryptographique, on dit “staker”, d’où proof of stake) 32 ethers pour contrôler un nœud. A l’heure actuelle 32 ETH équivalent à 39 000 euros, pour assurer la sécurité du réseau. En déposant de l’éther, ces validateurs sont récompensés.

À l’époque, The Merge était la mise à niveau logicielle la plus ambitieuse de l’histoire de la technologie blockchain. Elle a notamment réduit la consommation d’énergie d’Ethereum de près de 99 %.

Une pression vendeuse supplémentaire ?

Alors que le prix de l’éther était en hausse quelques mois avant The Merge, il a chuté d’environ 15 % depuis. En effet, Ethereum et la plupart des autres crypto-monnaies ont été affectées par le crash de FTX en novembre.

Pour de nombreux experts, la libération de ces millions d’éther pourrait avoir un impact sur le prix de la crypto-monnaie. En effet, les validateurs bloqués depuis décembre 2020 souhaiteront probablement les récupérer.

S’il valait plus de 4000 $ en novembre 2021, au moment de l’ouverture du staking en décembre 2020, un éther valait environ 600 $… aujourd’hui, il vaut environ 1 300 $.

“Certains observateurs craignent une pression de vente importante qui provoquerait une baisse du cours de l’ether, mais il convient de souligner que le prix d’aujourd’hui (1300 dollars) est largement inférieur à celui à date du Merge (1600 dollars)”, souligne Cryptoast.

Lors de la réunion du 5 janvier, les développeurs ont choisi de retarder l’ajout d’une fonctionnalité appelée Ethereum Object Format (EOF) qui était censée changer la façon dont les contrats intelligents sont promulgués sur la blockchain. Cette fonctionnalité a été retardée, comme celle appelée “Proto-danksharding”.

Cryptoast a expliqué qu’il s’agit d’une fonctionnalité qui “vise essentiellement à résoudre le problème de congestion du réseau Ethereum en modifiant la structure de transaction de la blockchain”.

Dans l’ensemble, Shanghai pourrait renforcer l’attrait d’Ethereum pour les investisseurs particuliers et professionnels. Ils pourront continuer à soutenir le réseau en gagnant des revenus grâce au staking de leurs jetons.

Précédent

De nombreux partenariats entre crypto et F1 s’arrêtent

Suivant

Comment trader les CFD Bitcoin ?

Derniers articles de Crypto