argent de poche fille garcon tirelire

Argent de poche : donnez-vous plus ou moins que les autres parents ?

//

En France, une majorité de parents donnent de l’argent de poche à leurs enfants afin de leur apprendre la valeur de l’argent et la gestion des finances. Cependant, plusieurs études montrent que cette pratique peut également être source d’inégalités entre filles et garçons notamment.

Le versement de l’argent de poche : une pratique éducative

Selon MoneyVox, il n’existe pas de réelles règles concernant le versement de l’argent de poche, mais de nombreux parents commencent généralement à en verser dès l’âge de 7 ans. Cette démarche vise principalement à enseigner aux enfants la valeur de l’argent et à les responsabiliser quant à leur gestion financière.

  • Pouvoir d’achat limité : l’enfant doit faire des choix et prioriser ses dépenses.
  • Responsabilité : l’enfant doit assumer les conséquences de ses décisions financières.
  • Planification : l’enfant doit apprendre à épargner en vue d’achats futurs plus importants.

Des inégalités entre filles et garçons dès l’enfance

Cependant, il semblerait que les inégalités salariales entre hommes et femmes commencent dès l’enfance avec l’argent de poche. En effet, selon un sondage récent mené par Pixpay, les garçons touchent en moyenne 90 euros de plus par an que les filles. Cette différence peut être due à plusieurs facteurs, tels que :

  • Des attentes différentes selon le genre : les parents peuvent attendre davantage de tâches ménagères de la part des filles et les récompenser moins généreusement.
  • Une perception biaisée de la valeur du travail : les parents peuvent inconsciemment accorder plus de valeur au travail accompli par les garçons.
  • Un manque de communication entre les parents et leurs enfants sur le sujet de l’argent de poche et les responsabilités qui y sont associées.

L’étude de Pixpay : des chiffres alarmants

D’après l’enquête menée par Pixpay auprès de 150 000 adolescents, les garçons recevraient en moyenne 7,50 € d’argent de poche de plus par mois que les filles, soit un écart de 90 € par an. Ces chiffres montrent clairement que les inégalités de revenus entre les femmes et les hommes débutent dès l’enfance et l’adolescence, avant même l’entrée dans la vie active.

Comment agir pour réduire ces inégalités ?

Pour remédier à cette situation, il est essentiel que les parents prennent conscience de ces inégalités et adoptent des mesures pour les atténuer. Voici quelques pistes pour y parvenir :

  • Instaurer un dialogue ouvert sur le sujet de l’argent de poche et des attentes en matière de tâches ménagères, afin que chaque enfant comprenne la logique qui préside à la répartition des sommes.
  • Établir des critères clairs et équitables pour la distribution de l’argent de poche, en tenant compte du travail accompli par chaque enfant, sans distinction de genre.
  • Encourager les filles à exprimer leurs besoins et à revendiquer une rémunération équitable pour leur travail, afin de les aider à développer leur confiance en elles et à faire face aux inégalités salariales futures.

L’éducation financière : un enjeu pour tous

Pour instaurer une véritable égalité entre filles et garçons en matière d’argent de poche, il est essentiel de promouvoir une éducation financière solide dès le plus jeune âge. Cela passe notamment par :

  • La sensibilisation aux notions de budget, d’épargne et d’investissement.
  • Le développement de compétences en gestion financière, telles que la planification, la prise de décision et l’évaluation des risques.
  • L’encouragement à l’autonomie et à la responsabilité financières, afin de favoriser la prise de conscience de la valeur de l’argent et des conséquences de ses choix financiers.

L’argent de poche moyenne peut être un outil précieux pour apprendre aux enfants la valeur de l’argent et les responsabiliser quant à leur gestion financière. Néanmoins, il est crucial de veiller à ce que cette pratique ne soit pas source d’inégalités entre filles et garçons, en instaurant un dialogue ouvert et en établissant des critères clairs et équitables pour la distribution de ces sommes.

Newsletter

Bonjour à tous, je suis Hugo, rédacteur pour Surf Finance depuis 2021. Depuis quelques années maintenant, je m'intéresse de près au domaine des cryptomonnaies et de la finance.

Retrouvez mes articles à propos des dernières actualités financières, des tendances boursières, des opportunités d'investissement, des cryptomonnaies, et bien d'autres sujets qui touchent à votre portefeuille.

Comprendre le monde de la finance peut parfois être difficile, mais je me ferais un plaisir de simplifier tout ce petit monde dans mes articles.

J'espère que vous trouverez sur Surf Finance toutes les réponses à vos questions. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions ou des commentaires, nous serons ravis de vous aider.

Merci de votre visite et à bientôt sur Surf Finance !

1 Comment

  1. HUGO,
    Votre article et son titre ne sont pas cohérents.
    Vous amenez les lecteurs à chercher des réponses sur le montant de l’argent de poche à donner à son enfant et le seul fond de l’article parle de l’inégalité des sexes sans repondre à la question.
    Il s’agit donc au mieux d’un problème de compétence de votre part, ou au pire d’un subterfuge dans une société wokiste qui ne permet plus aux gens de juger par eux mêmes des priorités et de leur autonomie de choix. J’espère quand même qu’il s’agit d’un mauvais choix de titre…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Précédent

Ces jeunes Français qui choisissent d’arrêter de travailler avant la retraite grâce aux aides et aux chômages !

Suivant

14 juillet : les feux d’artifices sont-ils financés avec vos impôts ?

Derniers articles de Brèves