L’encours de l’épargne règlementée atteint de nouveaux records en 2022

/
epargne livret a

L’encours des Livrets A et des Livrets de développement durable et solidaire (LDDS) pour 2022 a augmenté de 40 milliards d’euros, a annoncé lundi la Caisse des dépôts. La hausse s’explique par l’augmentation du taux de rémunération du Livret A, augmenté deux fois, qui se trouve désormais à 2 %. D’autant plus que ce taux passera à 3 % le 1er février 2023. Reste que ces réévaluations sont inférieures au niveau d’inflation qui continue de sévir en France.

Plus 40 milliards d’euros d’encours en 2022

L’épargne réglementée a su séduire les français en 2022. Le montant total collecté pour le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire tous réseaux en décembre 2022 est de 2,69 milliards d’euros, tandis que le total pour l’année est de 33,49 milliards d’euros, un niveau comparable à 2020 (35,21 milliards d’euros).

Mais les intérêts payés en 2022 (6,56 milliards d’euros) sont plus élevés qu’en 2020 en raison d’un encours un peu plus élevé, mais surtout en raison des taux d’intérêt qui ont augmenté en deux temps les 1er février et 1er août.

Le total est ainsi le plus élevé depuis 2012, année faste pour les deux livrets, où les recettes nettes s’élevaient à 49,16 milliards d’euros et les intérêts à 6,62 milliards d’euros.

Un contexte anxiogène lié à la guerre en Ukraine et à une recrudescence de l’inflation, ainsi qu’une double remontée des rendements du Livret A ont contribué à ces excellents résultats de collecte.

Les taux du Livret A restent à leur plus bas niveau il y a un an à 0,5 %, doublant pour la première fois le 1er février 2022, puis doublant à nouveau à 2 % le 1er août, calculé avec l’inflation incluse dans le plus haut français.

Les prix plus élevés incitent également les Français à optimiser davantage leur épargne, par exemple en transférant les fonds dormants des comptes courants vers leur livret A.

Le taux des livrets continue d’augmenter en 2023

Et, cette tendance va se poursuivre. Le 13 janvier, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a confirmé qu’à partir du 1er février prochain, le taux de rémunération du Livret A passera à 3%, qui s’appliquera à quelque 55 millions de titulaires. Le Compte d’Epargne Populaire (LEP), réservé aux ménages les plus modestes, passera de 4,6% à 6,1%.

Il s’agit d’un niveau sans précédent pour le Livret A depuis 2009, même si le nouveau taux reste bien en deçà de l’inflation, qui a atteint 5,9 % en décembre de l’année, contre 6,2 % en octobre et novembre. Toutefois, le montant annoncé par Bruno Le Maire était légèrement inférieur aux attentes.

Dans les moments difficiles et incertains, les Français épargnent en privilégiant les “placements refuges” comme le Livret A. Malgré l’érosion du pouvoir d’achat, les ménages ont maintenu des taux d’épargne élevés tout au long de l’année même si ce dernier n’a pas encore retrouvé les niveaux d’avant la crise sanitaire.

Les deux livrets n’ont plus non plus à rougir face aux fonds d’assurance-vie en euros, bien au contraire. Ces derniers taux devraient se situer en moyenne entre 1,80 % et 1,90 % en 2022, selon Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts & Figures.

Le taux du Livret A est déjà bien supérieur à ces rendements et il n’a pas fini d’augmenter : le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, sur proposition du gouverneur de la Banque de France, a en effet agi le 13 janvier pour porter le Livret A à 3 % le mois prochain, au plus haut pour la première fois depuis 2009.

Précédent

Signature Bank restreint les transferts d’argent avec les plateformes crypto

Suivant

La BCE en dit plus sur l’euro numérique : limite d’utilisation, souveraineté, supports…

Derniers articles de Epargne