La hausse du prix de l’électricité plombe les activités de minage de cryptomonnaies

/
Ferme de minage de crypto Bitcoin
Ferme de minage de crypto Bitcoin - ©Marko Ahtisaari, CC BY 2.0 FlickR Creative Commons

En raison de la hausse des coûts de l’énergie, les deux fermes minières de la société américaine Compass Mining ne sont pas rentables et vont fermer. Des fermes minières fermées en raison de la crise énergétique mondiale, c’est un vrai problème qui touche le monde de la crypto-monnaie.

Baisse du cours des cryptos, hausse de l’électricité et investissements en Russie…

La société américaine Compass Mining a récemment annoncé par des médias spécialisés la fermeture de deux de ses sites miniers. En effet, le coût de l’énergie en Géorgie avait considérablement augmenté, ce qui ne rendait plus rentable l’exploitation des sites. Ces sites contenaient 5000 machines de minage qui étaient disponibles pour les clients, prêtes à être utilisées directement pour les activités de minage de crypto-monnaies.

Depuis le début de l’été, le prix des crypto-monnaies a baissé. Cela a eu un impact sur les mineurs car il est devenu moins rentable d’exploiter des bitcoins. De plus, les coûts d’électricité sur les sites miniers ont augmenté de plus de 50 %.

Compass Mining a beaucoup investi en Russie, leurs espoirs reposaient sur quelques grands projets miniers qui devaient s’y dérouler. Malheureusement, ces espoirs ont été anéanties lorsque les sanctions contre la Russie imposées par l’Occident à cause de la guerre d’Ukraine ont fait échouer leurs investissements. Compte tenu du contexte politique, il est probablement censé de dire que Compass Mining ne devrait pas trop attendre de ces investissements russes.

L’ancien patron de Compass Mining est parti en raison de toute l’agitation entourant la fermeture du site en Géorgie. Cette fermeture a entraîné une réduction de 15 % des effectifs de Compass Mining. La fermeture a également entraîné des complications lors de la détermination de la rentabilité et du coût de l’énergie, car il était presque impossible de séparer les deux. Par conséquent, Compass Mining prévoyait de déplacer tout ou partie de ses mineurs géorgiens sur son site déjà important au Texas.

Le prix de l’énergie oblige à passer à l’énergie verte

Mais le site au Texas affronte lui aussi des problèmes d’électricité à tel point que le groupe à dû utiliser des groupes électrogènes. Le groupe aborde également l’avenir de l’industrie de l’énergie et son intérêt à utiliser des sources d’énergie propres telles que l’énergie solaire, la biomasse et l’énergie éolienne. Le groupe mentionne qu’ils ont tout intérêt à migrer toute leur activité hors du réseau électrique, ce qui les libérerait de toute dépendance vis-à-vis des autres.

En raison de la rentabilité réduite du site due aux coûts élevés de l’énergie, le patron de l’entreprise a quitté l’entreprise. Cela a également coïncidé avec une réduction de 15 % des effectifs de l’entreprise. La fermeture de ce site géorgien est un épisode nouveau et difficile qui met en évidence l’incapacité de séparer les coûts énergétiques des bénéfices miniers.

La forte volatilité des prix de la crypto-monnaie met en évidence deux des talons d’Achille de l’industrie. L’un est la dépendance de la crypto-monnaie aux prix de l’énergie, cette dépendance est un obstacle important pour les mineurs. L’autre est l’influence du réseau électrique sur les mineurs. Les mineurs sont plus exposés aux variations des prix de l’électricité lorsqu’ils dépendent du réseau.

Les solutions alternatives incluent des fermes minières plus vertes qui sont alimentées par des énergies renouvelables au lieu de combustibles fossiles. Ces fermes peuvent également bénéficier d’une empreinte carbone beaucoup plus faible et être indépendantes du réseau électrique.

Précédent

Journée importante pour la BCE et les marchés européens !

Suivant

L’immobilier français toujours en bonne forme au premier semestre 2022

Derniers articles de Crypto