Cours Bitcoin cryptos
Cours du Bitcoin et des cryptos - ©André François McKenzie, CC0 Unsplash Creative Commons

Ordinals : le succès de ces NFT Bitcoin suscite de nombreuses questions

/

Au cours des dernières semaines, nous avons été témoins de choses pour le moins surprenantes avec la montée en puissance des NFT sur le réseau Bitcoin via le projet Ordinals. Ce nouveau projet a suscité un regain d’intérêt et d’activité pour le Bitcoin.

Faire passer un cap au Bitcoin

Jusqu’à présent, le Bitcoin était essentiellement une crypto-monnaie. Elle satisfait tantôt les investisseurs surfant sur sa volatilité, tantôt les idéalistes, comme le président du Salvador, qui y voient l’avenir de la monnaie.

Pour certaines, il est maintenant temps pour Bitcoin de passer un cap.

C’est le cas des partisans d’Ordinals, qui veulent en faire une blockchain d’infrastructure de type Ethereum sur laquelle créer des applications. Mais l’idée déchire la communauté.

Ordinals : ce projet qui fait du bruit

Ordinals est un protocole lancé le 20 janvier par Casey Rodarmor, l’un des principaux développeurs du réseau Bitcoin. Sa fonction principale : créer des NFT directement dans les blocs Bitcoin.

Techniquement, cela signifie pouvoir contourner la restriction d’utilisation de tout l’espace de bloc de Bitcoin. L’objectif est de pouvoir importer des données jusqu’à 4 Mo. Il peut s’agir de texte, d’image, de vidéo ou autre.

Si jusqu’à présent les NFT n’existaient que sur Ethereum et Solana, ils sont désormais disponibles sur Bitcoin.

Le co-fondateur de Morgan Creek, Jason A William, a même tweeté que la communauté NFT se rapproche progressivement de BTC. Selon lui, les Ordinals apportent une vraie rareté aux objets de collection.

Quelles différences avec les NFT des autres blockchains ?

Contrairement aux NFT Ethereum (ETH) ou Solana qui utilisent des contrats intelligents, les Ordinals sont écrits directement dans un Satoshi. Il s’agit de la plus petite dénomination de Bitcoin.

C’est aussi le nom de Satoshi Nakamoto, le créateur de cette crypto-monnaie.

Certains membres de la communauté Stacks considèrent l’essor des Ordinals comme un avantage global de la mise à l’échelle de la sidechain Bitcoin. En effet, les Ordinals ne prennent pas en charge les contrats intelligents et la programmabilité.

La communauté se déchire

Cela relance un débat historique sur le rôle du Bitcoin : peut-il être utilisé à des fins non financières ?

En 2010, son inventeur pseudonyme, Satoshi Nakamoto, avait rejeté cette idée.

Aujourd’hui, ses apôtres s’en tiennent à cette parole.Ils craignent que ces NFT entrent en concurrence avec les transactions traditionnelles, encombrent les blocs et augmentent les frais.

Le débat se déroule au cœur du protocole Bitcoin, dans le cercle restreint des principaux développeurs. Car face à Casey Rodarmor, le PDG de Blockstream, Adam Back, est aussi un développeur de base.

« Bitcoin est fait pour résister à la censure mais ça n’empêche pas de dire qu’un projet est stupide », a-t-il tweeté. Luke Dashjr, lui, voit Ordinals comme une « attaque ».

Voilà pour les conservateurs d’un côté. Du côté progressiste, il y a ceux qui soutiennent que la validation de ces nouveaux blocs fera travailler les mineurs et gagner de l’argent, tandis que leurs récompenses sont divisées par deux tous les quatre ans – la prochaine échéance étant 2024.

Les mineurs permettent de sécuriser la blockchain, ce qui est essentiel pour la survie de la blockchain Bitcoin.

Hausse de l’activité importante sur le réseau Bitcoin

Sans surprise, l’engouement pour les NFT Ordinals a entraîné une augmentation de l’activité Bitcoin. C’est ce que Glassnode a montré dans son dernier rapport Bitcoin.

Par conséquent, Bitcoin a enregistré un nouvel ATH dans le nombre d’adresses avec des soldes positifs. Bitcoin compte désormais un total de 44,06 millions d’adresses avec des soldes positifs.

Maintenant, certains développeurs envisagent de créer un marché décentralisé pour éviter les transactions de gré à gré.

Notons que l’augmentation de l’activité, ainsi que l’augmentation des frais de Bitcoin, ont été une aubaine pour les mineurs. Les revenus de ces derniers ont explosé ces derniers jours.

Newsletter

Bonjour à tous, je suis Hugo, rédacteur pour Surf Finance depuis 2021. Depuis quelques années maintenant, je m'intéresse de près au domaine des cryptomonnaies et de la finance.

Retrouvez mes articles à propos des dernières actualités financières, des tendances boursières, des opportunités d'investissement, des cryptomonnaies, et bien d'autres sujets qui touchent à votre portefeuille.

Comprendre le monde de la finance peut parfois être difficile, mais je me ferais un plaisir de simplifier tout ce petit monde dans mes articles.

J'espère que vous trouverez sur Surf Finance toutes les réponses à vos questions. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions ou des commentaires, nous serons ravis de vous aider.

Merci de votre visite et à bientôt sur Surf Finance !

Précédent

Elon Musk annonce le nouveau CEO de Twitter : les crypto grimpent en flèche !

Suivant

SCPI : le meilleur investissement possible pour 2023 ?

Derniers articles de Crypto