Résultats records et action volatile pour LVMH hier

//
bourse CAC 40 en baisse
Bourse : CAC 40 en baisse - ©surf-finance.com

LVMH a annoncé une croissance des ventes bien plus forte que prévu au premier trimestre. Son action au Cac 40 augmentant d’abord de plus de 2%, puis chutant jusqu’à 2,6% avant de clôturer sur un gain modeste.

Les résultats records ne suffisent plus pour l’action LVMH

La Bourse de Paris a clôturé la séance mercredi en très léger gain (+0,07% à 6.542,14). Le Cac 40 a chuté de près de 1 % après les gains d’ouverture et a terminé en hausse de 0,07 % à 6 542,14 alors que les entreprises publient leurs comptes et/ou leurs résultats du premier trimestre.

En France, LVMH a été la première des entreprises du Cac 40 à évaluer son trimestre hier soir. Le géant du luxe, propriétaire des marques Louis Vuitton et Dior, qui sont sa principale source de profit, a d’abord progressé de plus de 2% le matin, puis s’est retourné (-2,6% à son plus bas du jour), et a finalement légèrement progressé de 0,5%.

Christian Dior, maison mère de LVMH, a réalisé un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros au premier trimestre 2022, en hausse de 29% (dont 23% de chiffre d’affaires organique), alors que l’environnement est encore sous le choc de la crise sanitaire et marqué par la guerre en Ukraine.

Le groupe de luxe a ajouté qu’il “s’appuiera sur le talent et le dynamisme de son équipe, la diversité de ses activités et un bon équilibre géographique des ventes pour consolider davantage sa position de leader sur le marché mondial des produits de haute qualité en 2022”. Cependant, les performances ne suffisent plus à impressionner les investisseurs.

Adam Cochran de la Deutsche Bank a spécifiquement souligné un chiffre d’affaires de 18 milliards, soit une augmentation de 4 milliards en un an et 1,6 milliard de plus que son estimation. Les prévisionnistes soulignent que les activités de LVMH n’ont pas été affectées par la guerre en Ukraine.

A l’exception des vins et spiritueux, toujours confrontés à des contraintes d’approvisionnement, toutes les activités ont connu une croissance à deux chiffres. L’Asie poursuit sa croissance, bien que la Chine ait été frappée par une augmentation des restrictions sanitaires en mars.

Le choc lié aux mesures sanitaires de la Chine pourrait être plus prononcé au deuxième trimestre. La question chinoise était au cœur des interrogations des analystes lors de la conférence téléphonique de LVMH. Par ailleurs, Invest Securities craint que “dans un environnement d’affaiblissement de la dynamique de croissance mondiale, le deuxième trimestre ne commence à montrer des signes de ralentissement plus prononcés. Bien que LVMH soit protégé de l’inflation grâce à son pricing power, il reste vulnérable aux aléas économiques”.

D’autres entreprises plus en difficulté

Hermès et Kering, qui étaient également en hausse hier matin, ont chuté de 1 %. Le chiffre d’affaires publié de LVMH au premier trimestre a également pesé sur Pernod Ricard (-2,49%) et Rémy Cointreau (-4,4%), tandis que le leader mondial du luxe, comme le note le cabinet d’investissement bancaire Jefferies, “débute bien l’année”.

TotalEnergies progresse de plus de 1% sous l’effet des prix du pétrole en hausse depuis hier. Stellantis est également en tête de liste après avoir confirmé un objectif de marge bénéficiaire pour l’année lors de son assemblée générale malgré l’aggravation des tensions sur les matières premières.

A Wall Street, la composante du Dow JPMorgan a chuté de 3%. La banque a annoncé une baisse de 42% de ses bénéfices au premier trimestre en raison d’une provision de crédit de 902 millions de dollars et d’une perte de 524 millions de dollars liée à un effondrement du marché suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cependant, le bénéfice net de la banque a dépassé les attentes.

D’autre part, la publication trimestrielle de BlackRock, Fastenal et Delta Air Lines a été accueillie avec beaucoup d’optimisme et le marché américain a pu progresser malgré la publication montrant un emballement historique des prix à la production.

Précédent

L’appartement le plus cher de Lyon est à vendre

Suivant

Crédit immobilier : est-il encore temps d’emprunter ?

Derniers articles de Bourse