Assurance vie ou livret A : quel était le meilleur placement en 2022 ?

///
Epargne : Assurance Vie - ©Tirelire_Avenue, CC0 Creative Commons

Malgré des rendements en demi-teinte, les ménages misent toujours autant sur l’assurance-vie pour développer leur patrimoine. Mais l’année 2022 semble marquer le retour en force des livrets réglementés.

Le retour en grâce du livret A

Selon les derniers chiffres de la Banque de France, le patrimoine financier des ménages français a atteint 5,726 milliards d’euros fin juin. Ce patrimoine est réparti sur des supports variés : assurance-vie, actions cotées, organismes de placement collectif (OPC), comptes d’épargne réglementés, dépôts-chèques, etc.

Le total est en hausse de 54% par rapport à fin 2010, mais en baisse par rapport à un pic d’un peu plus de 6 000 milliards d’euros fin décembre 2021, selon la banque centrale, qui publie un score trimestriel.

L’année 2022 aura été particulièrement bonne pour le taux du Livret A. Son rendement était de 0,5 % il y a un an, il a grimpé à 1 % le 1er février 2022 avant de passer à 2 % le 1er août. Une hausse de la rémunération plutôt bienvenue durant cette période de forte inflation (6,8 % sur un an en décembre, selon les estimations de l’INSEE).

En 2023, le taux du Livret A devrait encore augmenter pour passer à 3% au 1er février 2023 selon les estimations.

Avec ces deux évolutions de taux, le rendement moyen du Livret A atteint 1,375 % en 2022. En supposant que votre compte d’épargne soit plein (donc 22 950 €) et que vous n’effectuiez aucun retrait dans l’année : vous gagnerez 315,56 € d’intérêts en fin d’année, contre 114,75 € en 2021.

Mais le patrimoine financier des Français est encore largement investi dans l’assurance-vie, malgré des rendements qui deviennent plus attractifs, sans parler des centaines de millions d’euros dormants dans les comptes courants.

L’assurance-vie a toujours l’encours le plus élevé

L’assurance-vie reste le placement d’épargne le plus important en France. L’encours total de la dette s’élevait à 1.827 milliards d’euros fin octobre, selon les chiffres publiés jeudi par la fédération professionnelle France Assureurs.

Les montants se répartissent en deux catégories : les fonds en euros, dont le capital est garanti et les rendements sont fixés annuellement par la compagnie d’assurance ; et les fonds en unités de compte (UC), placements plus risqués qui n’offrent aucune garantie en capital à l’assuré, mais peuvent offrir des rendements plus élevés.

L’assurance-vie s’essouffle cette année, pénalisée par la concurrence de l’épargne réglementée et les mauvaises performances du marché.

Selon la Banque de France, sa capitalisation en valeur a baissé de 220 milliards d’euros au premier semestre 2022, principalement en fonds en euros.

On ne connaît pas encore le taux de rendement moyen des fonds en euros, le capital garanti adossé à l’assurance-vie en 2022. Il faudra attendre encore quelques semaines avant que tous les assureurs ne publient leurs chiffres.

Mais certains experts ont donné leurs estimations. Facts & Figures “estime que le taux de rendement moyen pourrait se situer entre 1,60% et 2% d’ici 2022.”

Gildas Robert, directeur du conseil actuariel et financier du cabinet de conseil Optimind, partage ce point de vue. Selon lui, si les assureurs puisent dans leurs réserves, cela pourrait « se traduire par un taux de rendement moyen compris entre 1,80 % et 2 % ».

Conclusion : assurance-vie ou livret A ?

Soyons optimistes et prenons comme exemple un rendement net de 2 % de frais de gestion de fonds en euros. Ensuite, il faut soustraire les cotisations sociales (17,2%) appliquées par le système. Le taux net des épargnants passe alors à 1,6 %.

Pour une comparaison plus juste, partons du même encours que le Livret A. Avec un solde de 22 950 € en assurance-vie, la rémunération du fonds en euros s’élèvera à 367,20 € en 2022, contre 315,56 € pour le Livret A. Pour 1 500 euros placés, vous touchez 24 euros, contre 20,62 euros pour le Livret A.

En comparant le taux d’intérêt moyen du Livret A (1,375%) et le taux d’intérêt moyen probable des fonds d’assurance-vie en euros (1,6% après déduction des frais de gestion et des prélèvements sociaux), il apparaît que l’assurance-vie rapportera légèrement plus en 2022. Le 1er février, une nouvelle hausse des taux du livret A à au moins 3 % changera sans doute la donne en 2023.

Précédent

Inflation : en novembre la hausse des prix a ralenti mais le CAC 40 n’a pas réagi

Suivant

Les plafonds de Ma Prime Renov’ vont augmenter en 2023

Derniers articles de Bourse