Magazine sur la finance & le rachat de crédit

2 010 sera l’année d’une reprise modérée…

dans Finance/News

C’est dans un contexte animé par des paroles et quelques chiffres positifs que le CAC 40 est en hausse de 1.3 % ce matin à 2 803 points. Cette tendance s’inscrit dans le sillage des valeurs technologiques qui sont en très forte hausse à l’instar des titres Cap Gemini ou encore Alcatel Lucent. Ce secteur connait d’ailleurs de grands mouvement sur la planète finance puisque le Wall Street Journal annonce le rachat possible de Sun Micro System par IBM qui consoliderait ainsi ses positions dans le domaine du stockage de données internet…L’opération serait assortie d’une enveloppe de 6.5 milliards de $ qui valoriserait le titre de 100 % !

Actualité économique en France :

L’Hexagone a vu hier la majorité voter à dix exceptions près le retour complet de la France dans l’OTAN à l’Assemblée Nationale. Par ailleurs, l’exécutif français souhaite vivement que les entreprises ayant fait l’objet de plans sociaux et de vagues de licenciements ne confèrent pas de bonus à ses dirigeants. C’est notamment pour débattre de ce sujet que le MEDEF se réunit aujourd’hui.

La phrase du jour est celle du plus français des Européens puisque Jean-Claude Trichet, le patron de la Banque Centrale Européenne (BCE), a évoqué que « 2010 sera peut-être l’année d’une reprise modérée, à condition que la confiance revienne sur les marchés…« Une assertion remplie d’espoirs et qui redonnera sans doute du baume au coeur aux investisseurs. Cette relance passera peut-être bien par l’immobilier qui semble à nouveau connaitre une timide reprise en terme de nombre de dossiers. Interrogé ce matin, le courtier Meilleurtaux affirmait que les demandeurs sont plus nombreux, mais que les transactions réalisées restent en repli. D’aucuns pensent que la reprise réelle se fera lorsque les taux vaudront à nouveau 4 %.

Actualité internationale :

Outre la transaction du jour relative à IBM et à Sun Micro System, l’actualité internationale sera ponctuée aujourd’hui par ce qu’il convient presque d’appeler la comparution du patron d’AIG devant le Congrès américain afin de plaider sa cause et celle des autres dirigeants. Rappelons que ces derniers souhaitaient s’octroyer 165 millions de $ de bonus, ce qui a fait scandale en raison de l’origine des fonds issus des plans de relance… Obama et son administration comptent mettre tous les moyens en oeuvre pour empêcher les bonus dans le cadre des plans.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Finance

ut Lorem dolor in dictum Praesent id
Retour en haut