9 Français sur 10 n’ont pas un bac + 2 !

/

En marge des chiffres économiques peu glorieux de la France, les médias oublient bien souvent de souligner d’autres statistiques sociales qui expliquent parfois d’elles-mêmescertains phénomènes de société. Les problèmes économiques et sociaux rencontrés par des millions de foyers dépendent bien souvent du milieu social et du niveau d’étude des ménages : ce n’est un secret pour personne. C’est en revanche la proportion de diplômés à bac + 2 et plus qui surprend. Seul 1 Français sur 10 atteint ce niveau d’étude…

Le récent numéro spécial d’Alternatives Economiques met en avant des chiffres alarmants dans le domaine de la formation. Seuls 11.2 % de la population de plus de 15 ans disposent aujourd’hui d’un niveau d’études à bac + 2. Surprenant à l’heure où la mondialisation suppose un niveau de plus en plus performant et surtout des spécialisations pouvant faire la différence sur le marché de l’emploi. L’autre constat de ce phénomène tout aussi alarmant réside dans la proportion de personnes n’ayant à proprement parler pas de niveau ou un niveau d’études très faibles qui sont de fait exclues du marché du travail. Ils seraient 30 % de la population…

L’analyse des sociologues démontre que l’on confond souvent les différentes générations de notre pays. Certes, il y a par exemple plus de bacheliers aujourd’hui qu’il y a 25 ans, mais cela ne permet en aucun cas d’occulter les générations antérieures encore en âge de travailler, surtout à l’heure de la réforme des retraites qui repousse l’âge légal de départ à la retraite. Autre constat édifiant relaté par ces mêmes sociologues, l’accès aux « hautes études » type ENA, Polytechnique, etc…est encore plus cloisonné qu’auparavant. L’exemple de l’ENA en 2009 est flagrant : sur 81 élèves entrés, seuls 4 ont des parents ouvriers et 13 un parent employé. Sur les 139 parents, seuls 12 % appartiennent aux classes dites « populaires ».

Des chiffres qui laissent penser que le système scolaire actuel ne peut pas répondre aux attentes du marché de l’emploi et que sur le plan social, les foyers nécessitant une réelle assistance sur le plan scolaire sont de plus en plus démunies. Des considérations qui ne peuvent qu’avoir un impact sur notre économie mal en point…Et dire que notre première école supérieure, Polytechnique, n’apparait qu’au 39ème rang mondial bien loin derrière Harvard ou Stanford.

Default thumbnail
Précédent

Calcul décote fiscale - ristourne d'impôt

Default thumbnail
Suivant

Assurance Vie Puissance Vie - ACMN Vie

Derniers articles de Brèves

fringilla amet, eleifend leo. Sed quis elit. venenatis, Phasellus