Un bien d’exception à vendre sur les bords de Seine en plein Paris

/
paris seine

Une maison construite en 1640 sur les bords de Seine dans le 4e arrondissement de Paris est actuellement à vendre. Le prix de cette maison particulière sur l’île de Saint-Louis a été fixé à 3,7 millions d’euros. C’est une denrée extrêmement rare, mais tous les budgets ne peuvent pas se le permettre. Comme le détaille Le Parisien, une maison sur l’île Saint-Louis dans le quatrième arrondissement de Paris est sur le marché. Selon un expert interrogé par Le Parisien, il s’agit de la demeure d’un vieil homme d’affaires, typique de l’époque. La maison à vendre à Paris est extrêmement rare et exceptionnelle, et surtout, à l’Ile Saint-Louis.

Un bien rare qui peine à trouver un acquéreur

La maison possède une surface habitable de 154 mètres carrés, dont un sous-sol et deux étages. Elle est située sur les quartiers du Quai d’Anjou et du Pont de Sully, non loin des hôtels Lambert, Le Vau et Lauzun. La vue sur la Seine est à couper le souffle. Selon les archives, ce lieu a servi d’escale et de relais aux navires et ainsi qu’aux marins transportant du vin vers Paris, a expliqué l’expert. Mais avant les années 1900, il semblerait que la maison fût un bistrot.

A l’intérieur, les murs sont en boiseries, parquet en chêne massif et hautes fenêtres, poutres et charpentes apparentes. Le consultant a expliqué : ” La maison a conservé son état d’origine et a conservé son style ancien.

Sa structure n’a pas changé, même si elle a été entièrement rénovée par le propriétaire actuel, un couple de français en fonction de son histoire”. Chaque étage dispose d’un coin cuisine et/ou d’une salle de bain. Depuis le début de la vente début 2021, la maison n’a pas trouvé preneur malgré une vingtaine de visites.

Cette situation s’explique par le coût faramineux de cette bâtisse et de ce quartier des plus chers de la capitale dans le centre historique de Paris. « Le prix moyen au mètre carré est de plus de 15 000 euros, comme sur le boulevard Saint-Germain, dans le cinquième arrondissement. Face à de tels prix, ce bâtiment n’a reçu qu’une vingtaine de visiteurs depuis sa mise en vente.

Selon le rapport, cette maison est également touchée par les mutations du marché du luxe : de plus en plus de jeunes millionnaires recherchent des logements aménagés, connectés et modernes, plutôt que des immeubles anciens.

L’immobilier à Paris : des prix qui ne chutent pas

Bien que de nombreuses familles aient quitté la capitale depuis la crise sanitaire, force est de constater que l’attractivité de Paris est toujours intacte. La hausse des prix de l’immobilier à Paris le prouve : son rythme de croissance est certes plus lent qu’avant, mais il ne faiblit pas avec la croissance de 7,6 % en 2021.

Dans la Ville Lumière, l’exode urbain (de nombreuses familles ont quitté la capitale pour s’installer dans les villes moyennes, et même en périphérie, à la recherche d’espaces verts et de prix plus abordables n’a pas échappé à l’attention des professionnels.

Cependant, ces grands départs ne semblent pas avoir d’impact durable sur le marché immobilier de Paris. Il y aura toujours des passionnés dans la capitale à la recherche d’un appartement, même s’il y a parfois des contrastes inattendus entre les prix dans les différents arrondissements de Paris.

De manière générale, les prix des logements dans l’est parisien augmentent actuellement plus rapidement que dans l’ouest. De même, les prix des logements dans le sud de Paris augmentent plus vite que ceux du nord.

Gardez à l’esprit qu’historiquement, les prix dans l’ouest de Paris ont tendance à être plus élevés que dans l’est plus populaire. Mais c’était avant que la gentrification ne s’étende à tout Paris…

Précédent

Buterin se livre concernant Ethereum et les cryptomonnaies

Suivant

Les spécialistes de BofA Securities prédisent une chute des actions en 2022

Derniers articles de Immobilier