Binance détruit plus de 2 millions de BNB

/
Binance crypto

Comme annoncé en décembre 2021, Binance a remplacé ses burns (destruction de jeton) basées sur les revenus par des burns automatiques, mais qui sont réalisés à la même fréquence, soit tous les trois mois. Le 13 octobre, plus de 2 millions de jetons BNB ont été détruits.

Le plus gros burn trimestriel ?

Le 13 octobre, l’échange de crypto-monnaie Binance a annoncé qu’il avait terminé sa 21ème procédure trimestrielle de burn de jetons BNB. Il a noté que l’opération a été réalisée conformément à la procédure d’auto-combustion des BNB qu’il a proposée le 22 décembre 2021.

Au cours de la combustion du 21e trimestre, 2 065 152,42 BNB ont été brûlés. Ce montant de jetons représentait environ 547 millions de dollars au moment de l’opération.

Par le passé, Binance a promis de brûler 20% de ses bénéfices trimestriels. Pendant ce temps, avec la récente hausse de ses bénéfices, il semble que l’échange de crypto-monnaies ait pu gagner 2,7 milliards de dollars au troisième trimestre de 2022.

Détruire une pièce implique d’envoyer une crypto-monnaie à un portefeuille qui n’a pas de clé privée, il est donc inutilisable en pratique. De ce fait, la quantité de crypto-monnaies en circulation devient de moins en moins présente car le nombre d’unités en circulation diminue, ce qui mécaniquement fait grimper son prix.

Le prix du BNB a augmenté de 5,1 % au cours des 24 heures qui ont suivi le burn, cela correspond à la tendance générale du marché avec le Bitcoin (BTC) qui a augmenté de 6,6 % sur la même période.

Le mécanisme de destruction de jeton BNB

Binance brûlait ses jetons de deux manières différentes jusqu’en décembre 2021. Premièrement, en brûlant une fraction des frais de transaction de la blockchain.

Deuxièmement, en tenant compte du volume de transactions de la plate-forme au cours des 3 derniers mois, par le biais de brûlures trimestrielles.

Avec l’ajout d’une politique de destruction automatique en décembre 2021, Binance espère accroître la transparence et la prévisibilité du nombre de jetons brûlés.

Cette politique de brûlure est conçue pour faire du BNB un jeton déflationniste afin de faire monter son prix. Cependant, ces brûlures périodiques ne se produiront plus une fois que le nombre de BNB en circulation sera inférieur à 100 millions d’unités, soit moins de la moitié de l’offre totale au lancement.

Pioneer Burn : un mécasnisme de remboursement

Parmi ces jetons brûlés, il y a aussi 4 833,25 BNB qui faisaient partie du programme Pioneer Burn. Cette procédure originale s’adresse aux utilisateurs de la plateforme qui font des “erreurs de bonne foi”.

En effet, réalisant que l’utilisation de la blockchain conduit inévitablement à certaines erreurs, Binance a décidé de dédommager les utilisateurs mécontents qui ont perdu leurs coins à cause d’une mauvaise manipulation dans certains cas.

En retour, la plateforme déduit les jetons qui ont servi au remboursement de la destruction automatique suivante.

Combien de jetons détruits au prochain burn ?

Logiquement, la 22e destruction automatique devrait avoir lieu à la fin du dernier trimestre de cette année, mais son montant ne peut toujours pas être déterminé avec précision étant donné que la formule de calcul du nombre de jetons à brûler prend en compte des facteurs tels que la quantité de blocs produits à ce moment-là.

Au premier trimestre de l’année dernière, Binance a réalisé la plus grande destruction de BNB jamais réalisée. À l’époque, il avait brûlé près de 600 millions de dollars de jetons BNB. Les analystes estiment que la brûlure pourrait lui rapporter plus de 750 millions de dollars.

Récemment, l’échange de crypto-monnaies a brûlé 2 065 152,42 jetons BNB d’une valeur de 547 millions de dollars. Cependant, cette brûlure massive n’a pas eu un impact énorme sur le prix du BNB.

La plateforme Changpeng Zhao ne se contente pas de gagner de l’argent en prélevant des commissions sur vos transactions. Elle augmente ses investissements, les initiatives et les idées originales, on vient même d’apprendre le lancement d’un incubateur Web3 en Europe. Binance est le numéro un et veut clairement le rester.

Précédent

L’inflation américaine plombe toutes les bourses à la publication des chiffres !

Suivant

Rénovation énergétique : une aide supplémentaire pour les propriétaires ?

Derniers articles de Crypto