Binance obtient le statut PSAN et pourra développper ses activités en France

/
Plateforme crypto Binance
Plateforme crypto Binance - ©Vadim Artyukhin, CC0 Creative Commons

Le plus grand échange de crypto-monnaies, Binance, est désormais enregistré auprès de l’AMF en tant que fournisseur de services d’actifs numériques depuis mercredi.

6 mois après la demande

Le géant chinois de la crypto-monnaie Binance a été enregistré mercredi par l’Autorité des marchés financiers pour pouvoir faire des affaires en France. L’enregistrement concerne la garde des actifs numériques, leur achat et vente de monnaies fiduciaires et même les échanges, et l’exploitation des plateformes de négociation de titres, selon le site Internet de l’AMF, qui répertorie les sociétés enregistrées dans le domaine.

Rien ne l’empêchait d’opérer en France auparavant, mais elle n’avait pas le droit de communiquer directement au sein du pays. Elle courait également le risque d’être ostracisée par les autorités ou les banques à tout moment. « Binance France se réjouit d’étendre ses activités avec l’écosystème français », a déclaré le PDG de la société, Changpeng Zhao, dans un message vidéo publié sur Twitter.

“C’est le résultat d’un long travail entre notre équipe et l’AMF. L’Europe a l’opportunité d’être un leader de la blockchain. Nous pouvons franchir ce pas. L’enregistrement nous renforce pour faire de la France un endroit spécial. L’enregistrement PSAN offre aux utilisateurs la tranquillité d’esprit en leur donnant accès à des environnements et des cadres sécurisés en Europe et dans le monde », a déclaré David Princay, PDG de Binance France. “C’est important que la France soit le premier pays d’Europe à nous réguler”, a ajouté ce dernier.

Binance a demandé cet enregistrement en décembre 2020, faisant entrer l’entreprise dans le monde des plateformes régulées en France. Avec cet enregistrement, Binance pourra solliciter activement le public français.

“Les enregistrements rendent possible le marketing, les méthodes commerciales, mais notre priorité, c’est l’éducation : il faut que les gens sachent ce qu’ils font. On va lancer un processus d’éducation”, explique David Princay. Le géant de la crypto-monnaie a ouvert un bureau à Montrouge en novembre dernier et prévoit d’ouvrir un espace de 400 mètres carrés dans le centre de Paris d’ici l’été.

Début novembre, CZ a été reçu en grande pompe au ministère de l’Économie et des Finances, mais n’a pas dévoilé son projet. C’est la fin et le tournant d’un long suspense dans le secteur français des crypto-monnaies, qui va devoir composer de manière inédite avec l’un des géants mondiaux désormais officiellement reconnu sur le territoire national.

L’AMF garant de la sécurité

Au total, l’AMF répertorie actuellement plus de 30 sociétés inscrites dans le domaine, ce qui signifie vérification de “l’intégrité et de la compétence du dirigeant” et du respect de la réglementation.

Selon la loi Pacte de 2019, l’enregistrement PSAN est obligatoire pour un acteur dans certains domaines, notamment s’il souhaite fournir en France des services de conservation d’actifs numériques et/ou d’achat ou de vente d’actifs numériques et de monnaies fiat, met en avant le site de l’AMF.

A ce titre notamment, l’AMF et l’Autorité de réglementation et de résolution prudentielles (ACPR) contrôlent le respect par les participants de la réglementation relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Binance a déclaré dans un communiqué de presse que l’enregistrement “en tant que fournisseur de services d’actifs numériques” est le premier du groupe en Europe, affirmant être “le premier grand échange mondial de crypto-monnaies enregistré en France en conséquence”.

L’enregistrement, affirme-t-elle, permet aux activités de l’entreprise de “se conformer à la réglementation française en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme et d’offrir aux utilisateurs locaux d’importantes protections réglementaires”.

Pour les utilisateurs, aucun changement n’est prévu : tous les services de Binance, comme le trading de crypto-monnaies, sont toujours disponibles pour les utilisateurs français sur le site de Binance France. Binance envisage de lancer des offres spécifiques pour le marché français.

Binance, qui revendique 90 millions de clients dans le monde, va également mettre l’accent sur l’éducation financière de ses utilisateurs afin qu’ils maîtrisent au maximum la blockchain, notamment ce que l’entreprise pourra leur proposer.

Précédent

Pour le PDG de Coinbase, on comptera 1 milliard d’utilisateurs crypto en 2030

Suivant

L’apport personnel représente désormais 25% du total de la transaction

Derniers articles de Crypto