Bonne nouvelle pour le Dogecoin : Elon Musk officialise l’achat de Twitter

//
Elon Musk

Après des mois d’hésitation et de retournements de situation, le milliardaire a finalement racheté le réseau social pour un prix initialement convenu de 44 milliards de dollars. Sa première action a été de limoger le patron Parag Agrawal et deux autres dirigeants.

”L’oiseau est libre”

Twitter est désormais officiellement entre les mains du patron de Tesla et SpaceX, Elon Musk, qui a racheté jeudi 27 octobre le réseau social pour 44 milliards de dollars (44 milliards d’euros). Le nouveau propriétaire de Twitter a fait savoir que l’accord avait été signé en tweetant “L’oiseau est libre”.

L’encre sur le contrat était à peine sèche, et la première décision de l’entrepreneur a été de licencier la direction du réseau de Twitter, qu’il accusait de l’avoir trompé sur le nombre de faux comptes sur la plateforme.

Le directeur général Parag Agrawal, le directeur financier Ned Segal et le directeur des affaires juridiques et de la politique Vijaya Gadde ont été licenciés, selon des personnes proches du dossier. Agrawal et Segal étaient apparemment au siège de Twitter à San Francisco lorsque l’accord a été conclu et ils ont été escortés vers la sortie.

Elon Musk avait jusqu’à vendredi pour finaliser l’acquisition du réseau social sous peine de passer devant le tribunal en novembre. L’acquisition a traîné en longueur depuis l’annonce de l’offre de rachat fin avril, qui avait été acceptée à contrecœur par Twitter.

L’entrepreneur a tenté unilatéralement de retirer son offre d’achat début juillet, accusant l’entreprise de lui avoir menti, mais le conseil d’administration de l’entreprise a saisi la justice. Plus tôt ce mois-ci, Elon Musk a finalement proposé de conclure l’accord au prix initialement convenu, quelques jours avant le procès que Twitter semblait devoir gagner.

Les signes indiquant que l’opération aurait lieu dans les délais judiciaires autorisés se sont multipliés cette semaine. Elon Musk a effectué une visite spéciale au siège de Twitter à San Francisco mercredi et s’est nommé “Chief Twit” sur son profil – twit signifie “idiot” en anglais.

La Bourse de New York, qui accueille la cotation de Twitter, a annoncé que la négociation des actions de la société serait suspendue jusqu’à l’ouverture de vendredi.

De son côté, cette annonce pourrait bien relancer le Dogecoin, la crypto favorie d’Elon Musk.

Une bonne nouvelle pour le Dogecoin ?

Dogecoin continue de bénéficier des annonces d’Elon Musk. Certains des tweets de ce dernier au cours des mois précédents ont mentionné la crypto-monnaie à tête de chien, ayant peut-être un impact à la hausse sur son prix.

De même, en avril, l’annonce par Elon Musk de l’acquisition de Twitter a fait bondir le prix du Dogecoin de 29%.

Ça a recommencé il y a quelques heures. Mercredi, Elon Musk a publié une vidéo du site de réseautage social qui n’est pas passée inaperçue auprès des investisseurs. Le Dogecoin a bondi à son plus haut niveau depuis le mois d’août. Selon les données de Coinmarketcap, le prix du Dogecoin a augmenté de 50% en 24 heures.

Les spéculations autour de la crypto-monnaie vont bon train, d’autant plus que les analystes pensent qu’Elon Musk pourrait en faire une monnaie de référence pour Twitter bien que cela puisse soulevé d’autres problématiques.

“Cela pose question sur sa valeur à moyen long terme, elle peut être fortement dévaluée. Le dogecoin aurait le même problème que le dollar, il risque d’être dévalué, il n’est donc peut-être pas le bon candidat pour être l’actif le plus utilisé dans la gestion de la valeur de Twitter. Pourtant, cela n’est pas impossible: le dollar, qui est aussi soumis à des dévaluations, reste la monnaie la plus utilisée sur terre”, avait souligné Julien Maldonato, associé chez Deloitte, chargé de l’industrie financière.

En plus d’utiliser les cryptomonnaies sur les réseaux sociaux, Twitter peut-il détenir des bitcoins dans ses coffres comme Tesla ? Cette situation semble probable. “Aujourd’hui, Twitter fonctionne en dollars américains, mais si l’inflation continue d’être aussi forte et que le dollar américain se déprécie, cela pourrait inciter les marchés émergents à prendre des décisions d’investissement dans des actifs comme Bitcoin”, a déclaré Julien Maldonato.

Précédent

Immobilier : vers une modification des attentes des acheteurs liée au coût de l’énergie ?

Suivant

Le metaverse de Facebook coûte 1 milliard par mois à développer !

Derniers articles de Bourse