Le CAC 40 enregistre une troisième séance de hausse consécutive cette semaine

/
bourse trader trading indices boursiers

La Bourse de Paris a poursuivi son rallye mercredi avec +1,46% alors que les rendements des obligations d’État se sont repliés. Après un début d’année 2022 difficile, le CAC 40 a désormais réduit ses pertes depuis le début de l’année à 0,3%.

Largement au-dessus des 7 000 points

La Bourse de Paris a augmenté pour une troisième séance consécutive mercredi. Le Cac 40 a augmenté de 1,46% à 7 130,80, aidé par la détente des taux d’intérêt sur les marchés de la dette américaine ou européenne après avoir atteint hier un nouveau plus haut en trois ans. Les publications des résultats d’entreprise continuent de soutenir le marché. De quoi faire fît des tensions internationales toujours aussi vives autour de la crise ukrainienne… Le gérant actions de Myria, Charles de Riedmatten, explique : “Les taux ont fortement baissé, profitant à tous les secteurs qui y sont sensibles.”

Les taux de la dette française ont chuté de cinq points de base par rapport à la clôture de mardi, encourageant les valeurs technologiques qui ont besoin de taux bas pour financer leur croissance.

« Le marché a peut-être surréagi après le discours de la BCE la semaine dernière », a expliqué Charles de Riedmatten sur les raisons de cette détente des taux. La BCE n’exclut plus de relever ses taux directeurs cette année. Le patron de la Banque de France a estimé mardi que “dans très peu de temps, la réaction des marchés risque d’être un peu excessive” et assuré que “nous ne sommes pas à la veille d’une crise dans la zone euro, y compris en Italie ».

Le patron de la Bundesbank a appelé la BCE à “normaliser la politique monétaire” si la situation ne s’améliore pas “d’ici mars”. Il s’attend à ce que l’inflation allemande soit “bien supérieure à 4%” en 2021.

Les valeurs qui profitent de cette hausse

Les moteurs de cette tendance sont les entreprises «tech» qui sont très sensibles aux taux d’intérêt. A Paris, sur le Cac 40, STMicroelectronics et Worldline progressent de plus de 3%, suivis de près par Capgemini. SRD a été le plus gros gagnant, Eramet gagnant plus de 8 %. Exane BNP Paribas a relevé son objectif de cours sur le groupe minier à 126 euros contre 82 euros, maintenant sa vision de “surperformance”.

Amundi progresse de près de 4 %. Le groupe a annoncé avoir dépassé son objectif stratégique 2022, alors que ses résultats annuels ont fortement progressé l’an dernier du fait de la croissance de la distribution et de ses activités en Asie. Le gestionnaire d’actifs, détenu à 70% par le Crédit Agricole, a affiché un bénéfice net ajusté de 328 millions d’euros pour la période octobre-décembre, en hausse de 14% par rapport à l’année précédente. Pour l’ensemble de l’année 2021, le résultat net ajusté du Groupe a augmenté de 37 % à 1,315 milliard d’euros.

Les actions de voyages ont augmenté après que des entreprises et des personnalités de l’industrie du voyage au Royaume-Uni aient fait des commentaires optimistes sur les perspectives de l’industrie. Air France-KLM progresse de 3,19% à 4,43 euros, Paris Aéroport de 2,78% à 131,10 euros et Accor de 2,55% à 33,33 euros.

TotalEnergies a augmenté de 2,16% à 52,40 euros à la veille de ses résultats annuels. Face à la flambée actuelle des prix du carburant, le géant de l’énergie propose des réductions dans ses stations-service en France.

Orpea a encore chuté de 5,60% à 33,04 euros après avoir annoncé un chiffre d’affaires annuel de 4,29 milliards d’euros, en ligne avec son objectif.

Précédent

L’immobilier français attire les investisseurs étrangers

Suivant

Binance investit 200 millions de dollars et devient actionnaires du magazine Forbes

Derniers articles de Bourse