Comptes d’épargne : régression de la rémunération lors du 2nd semestre 2021

/
calendrier Epargne 2nd semestre 2021
Epargne 2nd semestre 2021 - ©Basti93, CC0 Creative Commons

Ces derniers temps, le taux de rémunération des comptes d’épargne ne cesse de baisser. Cette baisse constante n’est pourtant pas un bon signe. Si la régression continue, il se peut que les produits d’épargne voient baisser leur attractivité, mentionnait Ahmed Zhani, un économiste en recherche macroéconomique et taux à CDG Capital.

Les variations des dépôts réalisés auprès des banques

Selon les données du tableau de bord des crédits et des dépôts, cette fin juillet, une montée annuelle de 7,2% a été constatée pour les dépôts réalisés auprès des banques. Cette hausse correspond à 1 034,3 milliards de DH.

Cette montée consiste en effet aux dépôts de ménages qui correspondent à 772,3 milliards de DH. Sa progression est de 4,6%. À savoir que 188 milliards de DH se retrouvent dans les comptes MRE.

Il y a également les dépôts des entreprises privées qui ont nettement progressé. Le taux de l’augmentation est de 10,9%.

Le taux de rémunération des dépôts à terme des comptes d’épargne

Pour ce qui est du taux de rémunération des dépôts à terme, la hausse correspond à 6 points de base à 2,41% sur un semestre. Pour la deuxième partie de l’année 2021, les comptes d’épargne disposent d’un taux de rémunération qui se trouve à 1,03%. Ceci consiste à une montée de 24 points par rapport aux 6 premiers mois de l’année.

D’après Ahmed Zhani, économiste en recherche macroéconomique et taux à CDG Capital, l’évolution des dépôts est sûrement liée aux mécanismes imposés par le Bank Al-Maghrib qui permet de faire rapide la distribution de crédit.

Effectivement, ce dernier fonctionne selon les garanties de la Caisse Centrale de Garantie. Cette évolution de dépôts est en grande partie causée par les impulsions monétaires.

Une baisse qui a déjà eu lieu en 2020

Pour l’année 2020, la Banque centrale a régressé en 2 fois le taux directeur. Cela dans le but de bien faire face à la crise liée à la pandémie du Covid-19. À l’époque, ce taux avait progressé jusqu’à 25 points de base.

Le mercredi 17 mars, la baisse constatée est de 2%. Une seconde régression a eu lieu le mardi 16 juin. La réduction du taux directeur est de 50 points. Celle-ci consiste à une décision d’un conseil de BAM.

Source Leboursier

Précédent

Performance crypto : Quant (QNT) progresse

Suivant

Banque de France : Sérénité concernant la santé des entreprises

Derniers articles de Epargne