Conditions de remboursement du prêt à taux zéro !

/

Le prêt à taux zéro dont on a tant parlé depuis que le gouvernement a décidé d’en doubler le montant jusqu’en juillet 2010 comporte la double particularité de ne faire l’objet que du remboursement du capital emprunté sans intérêt et d’être souvent assorti d’une période de différé d’amortissement. Cet second aspect est conditionné par les capacités de remboursement de l’emprunteur ainsi que par les modalités de remboursement de ses autres prêts.

Un prêt à taux zéro remboursé en une ou deux périodes :

En fonction de son endettement global calculé sur la base de son crédit immobilier principal, le prêt à taux zéro peut donc être remboursé en une ou en deux périodes. Si le prêt principal fait l’objet de mensualité générant un endettement raisonnable et que le cumul de ce dernier avec le prêt à taux zéro demeure dans les normes, alors le crédit à taux zéro ne donne lieu à aucun différé.

Si en revanche, la mensualité du prêt principal est déjà conséquente, alors le prêt à taux zéro sera remboursé en deux périodes avec un différé d’amortissement sur une partie ou sur la totalité du prêt. Par exemple, si le crédit principal prévu sur 18 ans est assorti d’une mensualité de 850 € pour des revenus de 3 000 €, alors le prêt à taux zéro aura lui une mensualité de 80 € sur la même durée. Dès lors que le gros prêt sera arrivé à échéance, alors la mensualité du prêt 0 atteindra 500 € de remboursement en seconde période continuant ainsi à respecter l’endettement des emprunteurs.

Lien utile : prêt à taux zéro majoré

Default thumbnail
Précédent

Protocole SEPA : vers un renforcement de la protection des consommateurs européens ?

Default thumbnail
Suivant

Revente d'un logement financé avec un prêt à taux zéro ?

Derniers articles de Banques

diam elit. quis luctus risus. lectus dictum