Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Crédit : pourquoi des pénalités en cas de rachat ?

dans News/Rachat de crédit

Si je fais un crédit : pourquoi des pénalités en cas de rachat ? Voilà sans aucun doute l’une des questions les plus récurrentes posées par les internautes lorsqu’ils recherchent un finacement sous forme de rachat de crédit, de prêt immo ou de crédit à la consommation. Il faut savoir que l’existence de pénalités ou non est contractuellement fixée par l’oganisme prêteur dans l’offre de prêt préalable. En fonction de ce que vous avez négocié avec la banque, ces dernières existent ou non en cas de remboursement anticipé.

Les cas de figure sont très variables en la matière. Il convient tout d’abord de préciser pourquoi les banques peuvent pratiquer et réclamer des pénalités de remboursements anticipés ? C’est en réalité, une forme de dédommagement pour la banque si d’aventures le prêt initialement contracté ne va pas au bout. Dans le cas des crédits immobiliers, c’est un plafonnement de 3 % maximum sur le capital restant du qui peut être réclamé tandis que pour les prêts non soumis au Code de la consommation, le montant est fixé arbitrairement.

Aujourd’hui, les banques sont dans une position peu confortable à cet égard. En effet, elles cherchent à limiter les pertes en cas de remboursements anticipés et demandent à ce titre des pénalités. ceci est d’autant plus vrai que les prêts immobiliers par exemple ont une durée de vie de plus en plus courte : 6 ans et demi actuellement pour des crédits intiaux de 20 ans…Un manque à gagner qu’il faut donc compenser ! Pour autant, cette pratique est relativement peu commerciale et ne plait guère au législateur qui y voit d’une certaine manière un endettement complémentaire, ce qui n’est pas vraiment dans l’air du temps…Donc les banques font des efforts.

En rachat de crédit, certaines ne prennent pas de pénalités en cas de vente du bien pris en garantie. Ou bien au bout de 5 ans d’amortissement, il n’y a plus de pénalités, etc…Des mesures d’assouplissement des critères. En prêt personnel, certains organismes spécialisés dans la distribution de crédits conso marquent sur leurs publicités qu’il n’y a pas de pénalités en cas de remboursement. Enfin, dans le cas des crédits immobiliers, c’est une négociation au cas par cas avec sa banque ou les banques mis en concurrence qui débouche souvent sur l’exclusion de cette clause dans l’offre de prêt.

Renseignez-vous sur ce point.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

nunc dapibus efficitur. Praesent ut Nullam tempus
Retour en haut