Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Crise du crédit et économie réelle

dans Finance/News

La Tribune titrait ce matin « Les mutualistes sont des capitalistes comme les autres » mettant ainsi en avant les récents événements qui ont gravité ce week-end autour des Caisses d’Epargne…

Rappelons que ces dernières ont connu à leur tour une sorte d’affaires Kerviel avec des opérations de trading engendrant des pertes avoisinant les 600 millions d’€uros. Certes, la somme est cette fois inférieure aux pertes de la Société Générale, mais le gouvernement français s’est positionné réclamant des têtes : celles-ci tombent les unes après les autres. Directeur financier, trader et responsable de département y sont déjà passés, mais d’autres attendent l’échafaud. L’Etat veut sans doute faire de l’exemplarité, n’oublions pas que les Caisses d’Epargne font office de symbole financier. Il s’agit en quelque sorte du « bas de laine » populaire auquel il ne faut surtout pas toucher…

C’est dans ce contexte agité qui mêle l’économique et le politique que le Palais Bourbon a ouvert ses portes avec pour le moment une hausse de 2 % amenant le CAC 40 à quelques 3 396 points. Cette hausse se trouve dans le sillage des bourses asiatiques et plus particulièrement du Nikkei qui frôle à nouveau les 9 000 points. De bonne augure, d’autant que pour la première fois depuis la chute de Lehman Brothers, un monstre industriel annonce des opérations d’investissements d’envergures, à savoir l’injection de 1.9 milliards d’€uros par Suez-GDF. Voilà qui devrait rassurer les investisseurs à condition que le doute ne soit pas maintenu par des annonces telles que celles de VEOLIA qui revoit ses chiffres à la baisse et réduira ses investissements : ceci suggère des interrogations quant aux capacités d’autofinancement du groupe…

Sur le plan international, ING n’est pas non plus épargné par la crise avec une recapitalisation du groupe par l’Etat néerlandais qui vient d’injecter 10 milliards d’€uros dans la banque. De son côté, le gouvernement allemand vient d’annoncer qu’il limitera son aide aux banques à 10 milliards d’€uros par banque.

Singapour annonce sa récession ce qui risque de ralentir les importations et les exportations qui connaissent pourtant une bonne nouvelle avec la baisse continu de l’Euribor 1 an qui flirtera bientôt avec les 5 %…

Derniers articles de Finance

vulputate, venenatis, amet, lectus fringilla Praesent
Retour en haut