Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Donation et assurance vie : le duo fiscal gagnant !

dans News/Rachat de crédit

A l’heure où l’épargne bat son plein en raison des velléités sécuritaires qui envahissent les investisseurs, mais qui voit dans le même temps la rémunération des livrets d’épargne classiques fortement réduite, c’est semble-t-il au tour de l’assurance vie de refaire surface avec sa palette d’avantages fiscaux qui peuvent venir compléter ceux des donations !

Donation et assurance vie pourraient bien constituer le duo fiscal gagnant par les temps qui courent en raison de la complétude des avantages fiscaux que les deux formules présentent aujourd’hui. Rappelons rapidement que depuis l’élection de Sarkozy, les seuils des donations ne faisant pas l’objet de droits de succession ont été singulièrement revus à la hausse. Ainsi, des grands-parents peuvent-ils donner désormais jusqu’à 156 357 €uros à chacun de leurs enfants ou bien jusqu’à 31 271 €uros à chacun de leurs petits-enfants sans payer un sou d’impôts.

Un premier élément fiscal de taille, mais qu’il faut observer jusqu’à l’affectation définitive de la somme et de ses éventuels supports financiers. Ouvrir un Livret A ou un Livret Bleu pour des sommes importantes n’est pas intéressant à double titre, car d’une part les dépôts sont plafonnés à 15 300 €uros et d’autre part la rémunération est en chute libre tout comme celle de nombreux comptes sur livrets. Et laisser un tel capital sans rémunération serait tout aussi dénué d’intérêts. C’est donc vers l’assurance vie que les regards se tournent, car leur fiscalité est également avantageuse. Du Groupama Modulation, au Predissime du Crédit Agricole en passant par le Lionvie du LCL, tous ces produits d’épargne font l’objet d’une rémunération encore au-delà des 4 % dont seuls les prélèvements sociaux sont à déduire (le RSA en plus, soient 12.1 % des intérêts) ainsi que quelques frais de gestion. Certes il faut attendre huit ans pour ne pas être assujetis à imposition sur les plues-values, mais le temps passe vite et est générateur d’intérêts dans des proportions intéressantes et fiscalement avantageuses.

Donation et assurance vie sont assurément un duo gagnant, surtout dans sa rémunération et ses conditions fiscales.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

risus Curabitur leo ante. mattis ut Nullam commodo
Retour en haut