Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Du côté de chez BNP Paribas

dans Rachat de crédit

En ce début de semaine tant animé par les annonces de faillites de certaines banques outre-Atlantique et de sauvetages d’autres monstres de la finance, les prises de position des banques d’affaires françaises encourant un risque sur certains de leurs encours ne se sont pas fait attendre.

C’est notamment le cas de la BNP qui a affirmé tout récemment que « Les créances nettes issues des opérations de dérivées mentionnées ci-dessus tiennent compte des accords de compensation et de collatéral quand ils sont applicables. Le processus de dénouement de ces opérations est très avancé. Les montants définis pourraient être très différents dans une certaine mesure ». Les montants évoqués s’élèvent tout de même à la bagatelle de 400 millions d’€uros…

Notre magazine du crédit souhaitait faire un petit détour par cette banque à l’occasion de ces temps agités d’une part parce qu’il s’agit de l’une des trois plus grandes banques d’affaires et d’autre part parce que la BNP est l’un des plus gros pourvoyeurs en rachat de crédits du pays par l’intermédiaire de sa toile Cetelem, Mediatis et autres BNP INvestimmo…

Que représente aujourd’hui cette grande banque qui a pignon sur rue dans toutes les villes de France et de Navarre. La BNP est avant tout une grande banque de dépôt comme le montre la récente étude réalisée par Le Revenu en matière de services bancaires. En effet, le mensuel de la finance vient de réaliser un dossier sur la pertinence des banques françaises : il apparait que la BNP est performante dans la tenue des comptes de clients ainsi que dans la qualité des prêts immobiliers octroyés.

L’enseigne est aujourd’hui une véritable multinationale implantée dans 85 pays qui comptabilisent 161 000 salariés au total. Les consommateurs auront entendu parlé de la marque à l’occasion de ses derniers rachats de banques étrangères en l’occurrence le belge Dexia et l’italien BNL.

La grande force actuelle du groupe réside dans trois activités bien distinctes : son leadership en matière de commercialisation de prêts à la consommation (réserves, revolving, prêts de trésorerie), ses implantations en Extrême-Orient et plus particulièrement en Asie où les crises actuelles n’ont pas encore eu d’effet retentissant sans oublier sa force de frappe sur le marché de la restructuration d’encours. BNP Paribas a développé depuis la stagnation des marchés des prêts à la consommation au milieu 2007 une politique d’occupation du territoire en rachat de crédits ! Ainsi, ses différents fleurons Cetelem, Mediatis, ARgenius ainsi que BNP Investimmo interviennent sans relâche dans le domaine.

Le rachat de crédits est devenu une indispensable corde à l’arc d’un groupe plus qu’attentif aux dénouements de crises actuelles…

Derniers articles de Rachat de crédit

Retour en haut