Elon Musk abandonne le rachat de twitter : quelles conséquences pour les cryptos ?

/
Elon Musk homme d'affaires

Après des mois d’incertitude sur l’acquisition de Twitter par Elon Musk, le directeur général de Tesla a décidé de se retirer de l’accord après un brouillard concernant le nombre de faux comptes circulant sur la plateforme. Cependant, le conseil d’administration de la société souhaite finaliser l’accord et l’affaire pourrait se retrouver devant les tribunaux.

Une bataille judiciaire qui s’engage

Qui sait si la lettre de l’avocat d’Elon Musk à la police américaine des marchés financiers vendredi pour mettre fin à son acquisition de Twitter est une nouvelle ruse du PDG de Tesla pour réduire le prix d’achat ? Après tout, personne n’est intéressé par une longue bataille juridique. Ce n’est ni dans l’intérêt d’Elon Musk ni du réseau social en tout cas.

Elon Musk a émis des réserves sur l’acquisition de Twitter au cours des derniers mois, en grande partie à cause du nombre de faux comptes circulant sur la plateforme. Après de multiples demandes au conseil d’administration du réseau social pour plus d’informations sur le sujet, le PDG de Tesla a décidé d’annuler l’accord.

Début avril 2022, Elon Musk a commencé à manifester son intérêt pour Twitter lorsqu’il a acheté une participation de 9,2 % dans la société dans le cadre d’un accord d’une valeur de plus de 2,8 milliards de dollars.

Il est ainsi devenu le premier actionnaire de la plateforme. Quelques semaines plus tard, le milliardaire a solidifié son offre en décidant de racheter la plateforme dans son intégralité pour plus de 44 milliards de dollars.

Cependant, selon des documents rédigés pour Twitter par les avocats d’Elon Musk et déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, l’accord n’aura pas lieu. Et pour cause, le réseau social ment sur la proportion de faux comptes hébergés sur leurs plateformes.

Ainsi, le conseil d’administration du réseau social entend forcer la vente, une bataille juridique s’engage. “Le conseil d’administration de Twitter a accepté de finaliser la transaction au prix et aux conditions convenus avec M. Musk et prévoit d’intenter une action en justice pour faire respecter l’accord de fusion. Nous sommes convaincus que nous l’emporterons devant le tribunal du Delaware”, l’État où aurait lieu le procès, a immédiatement répondu le président du conseil d’administration du groupe, Brett Taylor.

Les actions de Twitter ont chuté de 5% à environ 35 dollars après la clôture des marchés à la Bourse de New York vendredi, bien en dessous du prix de 54,20 dollars proposé par Elon Musk en avril.

Des changements qui n’auront probablement pas lieu

Elon Musk a précédemment expliqué vouloir faire de Twitter une application comparable à WeChat. En Chine, il souhaitait non seulement faire de la messagerie, mais également intégrer de nombreuses fonctionnalités, notamment les paiements, le VTC, etc.

“Si vous êtes en Chine, vous vivez en quelque sorte sur WeChat, l’application peut faire n’importe quoi. C’est un peu comme Twitter, plus PayPal, et tout un tas d’autres choses. Et tout est dans une grande interface. Une appli vraiment géniale”, a expliqué le patron de Tesla lors d’une intervention sur le podcast All-in.

Musk a déclaré qu’il y avait beaucoup d’escroqueries cryptographiques sur Twitter, tout en reconnaissant que la situation s’était améliorée. L’une des solutions explorées par Elon Musk est un abonnement payant à Twitter Blue.

Ces changements et ces nouvelles fonctionnalités risquent donc de ne jamais voir le jour, ou pas dans un avenir proche en tout cas. Elon Musk qui est largement impliqué dans les cryptos suscitait beaucoup d’espoir parmi la communauté qui voyait en ce rachat une étape importante vers la démocratisation des cryptomonnaies, NFT et autres dérivés de la blockchain.

Précédent

Épargne : quelles sont les conséquences d’une parité euro/dollars ?

Suivant

Immobilier : l’horizon s’assombrit pour 2023

Derniers articles de Crypto