Épargne : les Français ne souhaitent pas y toucher

/
épargne tranquilité
Les français souhaitent conserver leur épargne - ©Dillon Shook, CC0 Creative Commons

Une enquête a été réalisée par le Cercle de l’épargne et l’Amphitéa. Celle-ci permet de connaître ce que veulent les Français à propos de leur épargne. D’après les résultats, 47% des Français veulent garder leur épargne qu’ils ont pu économiser durant la crise sanitaire. 33% d’entre eux veulent même augmenter leur effort d’épargne.

Changement de mode de vie après la crise

La pandémie de Covid-19 a modifié le mode de consommation des Français. C’est de cette manière qu’ils ont pu économiser une bonne somme d’argent. D’après les chiffres de la Banque de France, les Français ont pu économiser jusqu’à 157 milliards d’euros. Pourtant, la crise sanitaire a créé de la disparité.

Effectivement, tous les Français n’ont pas le moyen de mettre de l’argent de côté. Seuls 27% des Français disaient avoir la capacité d’épargner plus que d’habitude. 20% des ménages affirment qu’ils ont pu économiser, mais moins qu’avant. Les 53% restants ne peuvent pas économiser avec la crise économique. La baisse du pouvoir d’achat des Français s’explique par la diminution des revenus. Seuls ceux qui disposent 4000 euros de revenus par mois ont la capacité d’économiser.

La plupart des Français qui ont pu réaliser d’épargne Covid souhaitent le garder. Pourtant, la consommation de celle-ci va dépendre de l’ampleur de la crise. C’est la raison pour laquelle les Français restent prudents concernant la consommation. 47% des personnes interrogées souhaitent ne pas toucher à leur épargne, même pour investir.

L’usage de l’épargne

D’après les études réalisées, 62% des Français veulent investir dans l’immobilier. 48% d’eux placent leur épargne dans une assurance-vie et 39% dans les actions. Le Livret A se trouve en 4e place en termes de placements. 26% des Français l’utilisent et ce sont les jeunes de moins de 25 ans qui sont les plus intéressés. D’après le résultat de l’enquête, le livret A n’a jamais cessé de jouer son rôle traditionnel de refuge.

Malgré la faiblesse des taux d’intérêt, les livrets ne cessent d’attirer l’attention des Français. 25% des ménages français présentent l’intérêt pour ceux-ci et 21% pour les Fonds euros. Les actions suscitent l’intérêt des 19% des personnes interrogées. D’après les auteurs de l’enquête, les ménages français veulent faire passer la sécurité avant le rendement.

Source Bfmtv

Précédent

Crédit immobilier : risque d’une montée des taux en 2022

Suivant

Le secteur de l’automobile participe à l’économie circulaire

Derniers articles de Epargne