Ethereum surperforme Bitcoin à l’approche de The Merge

/
bitcoin vs ethereum

Ethereum a récemment surpassé le bitcoin. Le ratio du prix entre les deux est au plus haut depuis décembre. Ethereum surperforme le Bitcoin depuis de nombreuses semaines maintenant.

Le ratio ETH/BTC au plus haut

Bitcoin, la reine des crypto-monnaies, a perdu de sa valeur mercredi matin. À 10h00, un BTC valait moins de 19 000 $. Cela a encore réduit la valeur déjà faible de BTC et a de nouveau cassé à la baisse le support des 20 000 $. Le prix d’Ethereum, lui, a chuté de 200 dollars en 24 heures, il a chuté à 1 500 dollars à 10h00. Les investisseurs redoutent ce scénario depuis un certain temps déjà.

Bitcoin et Ethereum sont les plus grandes crypto-monnaies par capitalisation boursière. Il y a eu une baisse progressive de leurs prix au fil du temps, mais ils ont atteint un nouveau creux cette semaine. Dans le même temps, il existe une divergence importante qui se profile entre les deux cryptos avec l’Ethereum qui se maintient, ou en tout cas, qui chute beaucoup moins que le Bitcoin.

Cette divergence est devenue un thème d’investissement. En effet, ce ratio a atteint son point le plus haut en décembre 2021 avec 0,083 bitcoin pour 1 ether selon les données de Trading View. Mais ce ratio, cette semaine est remonté à 0,08 bitcoins pour 1 Ether. Au fur et à mesure que les prix des deux pièces se rapprochent de l’égalité, l’Ether devient plus fort par rapport au bitcoin. Cela prouve qu’Ethereum est dans une bien meilleure dynamique que Bitcoin.

Les fondateurs d’Ethereum ont lancé mardi la mise à jour de la blockchain nommée Bellatrix. Cette mise à jour est destinée à faciliter la migration d’Ethereum vers un nouveau système de fonctionnement. Cette migration, appelée The Merge, est également un thème d’investissement. Le nouveau système est destiné à utiliser moins d’énergie et à fournir une plus grande capacité de traitement pour le réseau.

Des risques importants dans les prochains jours

Les investisseurs ont la possibilité de faire des arbitrages continus en raison de la possibilité qu’un “hard fork” se produise une fois la migration terminée. Un hard fork est lorsque les anciennes versions du protocole sont disponibles en même temps que la nouvelle version de la blockchain. Cela permet des formes d’arbitrage encore plus compliquées entre les anciennes et les nouvelles versions de la blockchain.

Il est possible qu’une bulle se forme avant l’événement d’importance significative comme durant les deux dernières semaines d’août. Cela pourrait avoir d’impact négatif d’autant que le dollar s’apprécie face à n’importe quelle devise en ce moment. Les crypto-monnaies sont particulièrement sensibles aux corrections de prix dans ce cas.

Aussi, depuis plusieurs mois, le cours de la reine des crypto-monnaies est corrélé aux marchés traditionnels, notamment avec le Nasdaq, un indice boursier américain dédié aux entreprises de la tech comme Google ou Meta (anciennement Facebook). En fait, les actions technologiques et les crypto-monnaies sont parmi les actifs les plus sensibles aux politiques des banques centrales, en particulier la banque centrale américaine (Fed).

Dans l’ensemble, en 2020 et 2021, les banques centrales ont injecté de fortes liquidités sur les marchés pour soutenir les économies au milieu de la pandémie. Cela a conduit à des gains sur les marchés de la crypto-monnaie et du Nasdaq, ainsi que sur d’autres actifs risqués.

Mais 2022 est différent et l’environnement économique a changé. En juillet, la banque centrale a relevé ses taux de 75 points de base pour lutter contre l’inflation. Les investissements dans les actifs les plus risqués ont diminué face au resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale. Il y a moins d’argent qui circule sur les marchés financiers, ce qui n’est pas bon pour le Nasdaq et les crypto-monnaies.

Précédent

L’immobilier français toujours en bonne forme au premier semestre 2022

Suivant

Crypto : la police et la gendarmerie recrutent !

Derniers articles de Crypto