L’immobilier français attire les investisseurs étrangers

/
immobilier professionnel

Près de 70 % des chasseurs immobiliers français réalisent 25 à 30 % de leur chiffre d’affaires grâce à des capitaux étrangers. Cependant, une grande partie de ces investisseurs sont des expatriés français qui cherchent à créer un patrimoine en France afin d’obtenir des rendements plus ou moins élevés à l’avenir. Pourtant, l’investissement immobilier est une valeur sûre si les impôts et formalités sont effectués dans des conditions optimales.

Les étrangers à la recherche d’opportunités

Investir dans l’immobilier en France présente de nombreux avantages pour les investisseurs étrangers. Dans le cas de biens immobiliers, les lois du pays où se trouve le bien immobilier prévaudront. Ainsi, lorsque des étrangers investissent en France, la loi française s’applique : notions à prendre en compte lors du calcul des impôts ou d’une éventuelle revente de biens, par exemple.

En revanche, acheter un bien immobilier en France peut être intéressant pour un étranger, notamment s’il souhaite se constituer un patrimoine en vue d’une succession. En effet, si l’acquéreur décède, le bien n’est pas soumis à la loi française. Depuis le 17 août 2015, selon la réglementation européenne du 4 juillet 2012, lors du transfert de patrimoine, ce n’est pas la loi du lieu de situation du bien qui s’applique, mais la loi du pays de résidence de l’acheteur.

C’est donc à elle de décider qui va hériter de la propriété et quelle part du droit doit être payée : un avantage majeur si les lois régissant l’héritage sont plus favorables dans le pays où vit le propriétaire. De plus, l’acquéreur a le droit de constituer une société pour l’acquisition, avec un régime juridique plus ou moins favorable selon le statut choisi.​​ Le budget de ces investissements et achats en capitaux étrangers est supérieur à celui mis en œuvre par les Français résidents en France.

Cela peut être imputé au fait d’investir et de louer car “l’argent prêté est fonction de l’investissement, donc le montant peut être élevé”, contrairement à quand on achète une résidence principale en fonction du niveau de revenus et d’endettement. Ces investisseurs étrangers ou expatriés français recherchent des investissements locatifs très rentables, selon Nathalie, chasseuse immobilière à Aix-en-Provence, “entre 8% et 12%”, avec “10% à 12%” dans le sud-ouest de la France.

Certains expatriés souhaitent s’offrir un logement pour leur future résidence principale ou un pied à terre. “Les Français recherchent des coups de cœur, les investisseurs recherchent des opportunités”, nous indique Nathalie.

Des changements d’intention pour les investisseurs européens

Dans l’ensemble, 60 % des investisseurs prévoient d’acheter davantage d’actifs immobiliers, tandis qu’environ 43 % prévoient d’en vendre davantage. De plus, 20% des personnes interrogées s’attendent à ce que les valeurs marchandes augmentent cette année, et 20% des personnes interrogées s’attendent à ce que le marché de la location sur le marché des bureaux se développe. Nous assistons à un véritable changement de perception des grands investisseurs avec un regain d’optimisme. En conséquence, alors qu’en 2021, 75 % des investisseurs européens s’attendaient à ce que l’utilisation des bureaux diminue d’ici 3 ans, en 2022, ils ne sont plus que 50 %.

Cette confiance se traduit par le retour au classique des pays et villes privilégiés par les investisseurs européens. L’Allemagne arrive en tête de liste des destinations les plus populaires, suivie du Royaume-Uni, temporairement relégué à la cinquième place l’an dernier. La France complète le podium. Dans le top 5 des villes les plus recherchées (hors investisseurs locaux), nous avons constaté que Londres arrive en tête, suivie de Paris, Amsterdam, Berlin et Francfort. A ce titre, la France est considérée comme une destination solide et attractive, tandis que Paris a même gagné deux places en un an en termes d’intentions d’investissement.

Précédent

Ce que la loi des finances 2022 change pour l’imposition des cryptomonnaies

Suivant

Le CAC 40 enregistre une troisième séance de hausse consécutive cette semaine

Derniers articles de Immobilier