Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Immobilier : relance prochaine des investissements locatifs ?

dans News/Rachat de crédit

Malgré les difficultés économiques auxquelles l’Hexagone et le reste du monde sont confrontés actuellement, d’aucuns se posent la question de savoir si la période n’est pas faste pour réaliser quelques bonnes opérations financières dans un proche avenir ou à très moyen terme ? C’est en effet souvent en période délicate qu’il convient d’investir et ceci pourrait notamment concerner les investissements locatifs quelque peu laissés de côté par les investisseurs au cours de l’année 2008 qui pourraient bien connaitre un nouveau souffle !

Si l’on analyse un peu les choses, on se rend compte que les investissements locatifs ont tout simplement suivi les grandes tendances des taux immobiliers et de l’inflation immobilière depuis environ 10 ans. Pour schématiser, une première phase des investissements locatifs avait débuté avec le nouveau millénaire lorsqu’il était devenu notoire que la valeur de l’immobilier avait une progression à deux chiffres un peu partout. A cette époque, les taux avaient beau être encore élevés, peu importait aux investisseurs puisque les reventes étaient synonymes de gains (malgré l’imposition draconienne sur les plus-values) : l’inflation immobilière démarrait en trombe ! Puis, ce mouvement s’est accéléré avec la baisse historique des taux des crédits immobiliers entre 2003 et 2006 entretenant ainsi la folle inflation dans le domaine. C’était une second phase.

Puis, progressivement, et ce juste avant la crise, les taux sont remontés, mais toujours sur fond d’inflation immobilière. Résultat : la conjonction de la remontée des taux depuis 2006 à aujourd’hui et le coût devenu très élevé du prix des acquisitions locatives a eu raison des taux de rendement immobiliers qui expliquent sans doute le désintérêt des épargnants pour l’investissement en logements ces deux dernières années que ce soit par le biais d’une acquisition classique ou en défiscalisation.

On peut penser qu’aujourd’hui, la conjoncture est ou sera peut-être à nouveau propice à susciter l’intérêt des investisseurs dans les logements locatifs. Deux raisons majeures à cela : d’une part, les taux ont amorcé leur décroissance, notamment en raison de la politique de détente monétaire des taux directeurs de la BCE et d’autre part, parce que l’immobilier semble avoir perdu déjà 10 % de valeur intrinsèque sur notre territoire depuis le début de la crise et qu’il est probable que l’immobilier perdra encore 5 à 10 % dans le courant 2009.

Cette conjonction de facteurs pourrait donc avoir l’effet inverse de ce que nous avons connu depuis maintenant deux ans : à savoir des logements moins chers dont l’acquisition serait pratiquée sur des taux eux aussi moins chers, donc un taux de rendement à nouveau raisonnable. Certes, il ne faut crier victoire, car les banques veulent reconstituer leur marge et ne répercuteront pas autant que le consommateur pourrait le souhaiter la baisse sur leurs taux nominaux, mais ils vont quand même baisser. Investisseurs : soyez bien attentifs !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

venenatis, Aenean tristique ut id, id dolor. quis risus.
Retour en haut