Face à l’inflation, la FED va diminuer son soutien à l’économie américaine

/
Washington DC, USA
Washington D.C., USA - ©Caleb Fisher, CC0 Creative Commons

La banque centrale a pris la décision d’annoncer ce mercredi la diminution de son soutien à l’économie américaine. C’est pour l’institut une solution afin de calmer la grande montée de l’inflation. Effectivement, c’est une mesure fortement attendue pour assurer la reprise économique du pays.

Décider à réduire le soutien monétaire

La décision de réduction du soutien monétaire a eu lieu ce mercredi à 14H00, soit 18H00 GMT. L’annonce se fait effectivement via une publication d’un communiqué de presse suite à la réunion du comité de politique monétaire. Celle-ci a déjà commencé mardi dernier. L’annonce a eu lieu pendant la conférence de presse du président de la Réserve fédérale. Celle-ci s’est déroulée à 14H30, soit 18H30 GMT.

Face à la hausse de l’inflation, la FED a décidé de réduire son soutien monétaire de 120 milliards de dollars par mois d’achats d’actifs. Ceci est dans le but d’éviter la formation de crise financière pour amplifier la crise économique liée à la pandémie. Heureusement que la reprise économique reste sur la bonne voie.

120 milliards d’achats

Selon les programmes de la FED, ces 120 milliards d’achats doivent être à zéro d’ici mi 2022. L’institut doit réaliser une réduction massive chaque mois. Cela devrait correspondre à 15 milliards de dollars par mois. En plus de cela, la FED devrait prendre la décision de réduire ses achats de bons du Trésor à 10 milliards.

Une grosse montée de l’inflation

Cette décision doit être prise le plus rapidement possible étant donné que l’inflation va s’annoncer plus forte et durable. Cela est sans doute causé par la pénurie des chaînes mondiales d’approvisionnement. Pourtant, les consommateurs présentent une forte demande. Au mois de septembre, le taux de l’inflation a connu une augmentation de 4,4% sur une année en septembre. Cette forte montée s’est survenue suite à une phase d’accalmie pendant un mois.

En ce qui concerne les taux directeurs de la FED, ceux-ci sont attendus à la hausse. Effectivement, ils n’ont pas bougé depuis mars 2020 et leur valeur se trouve entre 0 à 0,25%. Pour faire face à la crise financière, des solutions ont été prises. Pourtant, une réduction d’emplois créés a été observée. Heureusement que de nombreuses banques se lancent actuellement dans la reprise.

Source Bfmtv

Précédent

Crédit à la consommation : une progression de 6,6 % au premier trimestre 2021

Suivant

Marché immobilier Suisse : une tendance contrastée

Derniers articles de Finance