Interview d’un professionnel du e-commerce : Mylan Gaggiotti

/
Entrepreneur e-commerce ©Mylan Gaggiotti

Le confinement a certainement été la période pendant laquelle les consommateurs ont le plus dépensé, malgré, parfois, un pouvoir d’achat à la baisse.

Mais derrière toutes les marques qui vous séduisent, nombreux sont ceux à oublier que ce sont des personnes physiques, entrepreneurs, qui s’investissent d’arrache-pied pour nous satisfaire. C’est le cas de Mylan Gaggiotti, jeune entrepreneur expert dans le secteur de la vente en ligne.

Vous avez aujourd’hui 23 ans et avez déjà un parcours assez exceptionnel pour votre âge.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous lancer dans l’entrepreneuriat si jeune ?

Je dirais la liberté et la possibilité de laisser place à sa créativité. Plus jeune, avant de me lancer dans le secteur du e-commerce, j’ai eu une expérience en tant qu’entrepreneur. J’avais lancé ma propre marque de vêtement.

Je faisais mes vêtements à la main tout seul, sans l’aide de personne. J’ai vraiment adoré voir les personnes porter mes créations, et cela m’a vraiment épanoui. Même si l’aventure a été courte, car étant trop jeune, j’ai bien sur fait des erreurs et j’ai eu du mal à gérer tout le côté financier. Travaillant seul et pour des vêtements faits main, je n’étais tout simplement plus rentable sur le long terme. Mais c’est une expérience qui m’a servi de leçon et grâce à laquelle j’ai beaucoup appris.

J’ai par la suite travaillé comme salarié en tant qu’agent de sécurité, ce qui m’a permis de confirmer encore plus mon envie de me lancer dans l’entrepreneuriat.
Qui plus est, j’ai grandi dans une famille d’entrepreneur, c’est donc depuis tout petit que j’ai été élevé dans cet environnement.

Je suis quelqu’un de créatif et j’ai besoin de me sentir épanoui pour évoluer au mieux.

C’est tout naturellement que j’ai saisi l’opportunité de me lancer dans le e-commerce lorsque j’ai découvert ce milieu.

Vous générez plusieurs milliers € de chiffre d’affaires par mois grâce à vos différentes marques, comment en êtes-vous arrivé à un tel succès ?

Chacun a sa notion du succès. Pour moi, c’est de m’épanouir dans ce que je fais, je travaille avec passion et c’est ce qui m’importe le plus. Je pense que le chiffre d’affaires n’est qu’une conséquence positive de tous les efforts investi.

Si demain le e-commerce ne me plaisait plus, j’arrêterai sans me poser de questions, peu importe le chiffre d’affaires potentiel qu’il reste à générer. Je pense que l’épanouissement professionnel est plus important que tout le reste.

Personnellement, c’est graduellement que j’ai réussi a me démarquer de mes concurrents. J’ai d’abord commencé par lancer mes premiers sites internet, tout en faisant des erreurs qui m’empêchaient de gravir les échelons.

Ces « erreurs » sont pour moi une des clé du succès.

Je me suis formé seul au e-commerce et le fait d’avoir fait des mauvais choix, d’avoir adopter des mauvaises stratégies font partie intégrante de l’apprentissage. C’est grâce à cela que l’on arrive à se faire un nom, à se placer en tant que leader.

Lorsque vous faites des erreurs à vos débuts, il vous sera toujours plus facile de vous relever, surtout lorsque vous n’avez rien à perdre.

Le e-commerce a le vent en poupe ces dernières années, n’est-il pas difficile de parvenir à se démarquer parmi vos concurrents ?

Oui et non. Effectivement, beaucoup sont ceux qui se sont lancé dans le e-commerce, surtout face au contexte sanitaire actuel.
Ce n’est pas une mauvaise chose, j’ai moi-même choisi cette activité. Il n’est pas difficile de se démarquer parmi les concurrents si le travail en amont est bien fait.

Personnellement, lorsque je crée une marque, c’est dans une vision long terme.

Je ne néglige aucun aspects, tel que le choix du produit, le site internet, le service-client et j’en passe. Il est indispensable de ne pas sauter ces étapes, qui sont pour moi les fondations d’une affaire qui marche.

La stratégie marketing choisie est également importante, mais chacun peu réussir à se démarquer, sans pour adopter la même méthode que les autres. Certains se concentrent sur la publicité sur les réseaux sociaux, d’autres sur l’influence, il existe de multiples possibilités pour arriver à faire évoluer sa marque.

Mais je dirais que l’idée générale à retenir, c’est que ce ne sont pas parmi les concurrents qu’il faut se démarquer, mais parmi les consommateurs.
Vous êtes là pour séduire le client et faire en sorte de le satisfaire lui, et non votre concurrent. Il faut se placer en tant qu’acheteur avant d’être vendeur, et c’est là l’un des points les plus importants.

Comment expliquez-vous que, malgré tous les discours de e-commerçants leaders du marché, près de 90% de ceux qui tentent l’expérience ne parviennent pas à vivre de cette activité ?

Je dirais qu’il ne faut pas oublier que le e-commerce reste une réelle entreprise.
Beaucoup ont, je pense, oublié cet aspect. Si tout se fait en ligne aujourd’hui dans le domaine du e-commerce, il n’en reste pas moins que cela reste un commerce ! Il faut savoir s’impliquer à 100%, prendre le temps de se former, et ne pas vouloir tout, tout de suite.
Également, malgré tout ce que l’on peut lire et entendre, créer une entreprise de vente en ligne sans argent reste une illusion.

Pour moi il est important d’investir dans son activité, c’est également en prenant des risques que l’on va réellement s’investir personnellement pour obtenir des résultats.

Je dirais donc que la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent est une combinaison de détermination, d’investissement, de patience et de passion.
Maintenir une vie personnelle dans ce secteur est tout de même assez difficile, c’est pour cela qu’il est important de se lancer parce que l’on aime ça. Personnellement je travaille tous les jours, sans jours de repos, mais j’adore ça !

Je pense qu’il serait difficile pour moi de m’investir autant si cela n’était pas le cas.
Je souhaite à tous ceux qui désirent se lancer dans le e-commerce de le faire par passion afin qu’ils puissent apprécier au mieux cette belle aventure.

https://www.instagram.com/mylan_gaggiotti/?hl=fr

Bastien Bosquets
Précédent

Bastien Bosquets : Arrivé au sommet en partant de rien !

placements financiers 2021
Suivant

Quels placements financiers privilégier en 2021 ?

Derniers articles de Finance

dolor velit, justo ipsum adipiscing consequat.