Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Jour J pour le plan Obama

dans Finance/News

C’est dans un contexte qui verra Barack Obama annoncer de Denver dans le Colorado son plan de relance dans l’après-midi et l’attente des chiffres de grosses entreprises que le CAC 40 se replie pour l’heure de – 1.58 % à 2 915 points.

C’est donc cet après-midi que le nouveau Président américain annoncera le démarrage officiel de son plan de relance. Son administration semble en place et la Maison Blanche a même vu s’installer une nouvelle équipe spécialement créée pour s’occuper du secteur automobile. Toujours aux Etats-Unis, les experts attendent avec impatience les derniers résultats des chiffres de l’immobilier : c’est l’un des éléments du puzzle qui permettra sans doute d’apprécier avec plus de justesse l’ensemble de la problématique.

Dans l’Hexagone, on parle de plus en plus de mesures de sauvegarde et de protection plus que d’une relance proprement dite. C’est en tout cas dans cet esprit que Nicolas Sarkozy évoque de plus en plus la revalorisation du SMIC qui pourrait avoir lieu en mai au lieu de juillet et que la suppression du deuxième tiers provisionnel pour les tranches d’imposition les plus faibles pourraient aussi bel et bien avoir lieu. A la veille du sommet social, ces tendances semblent les bienvenues, mais font mal réagit les milieux financiers, déjà secoués par un Loréal qui annonce une croissance qui n »est plus qu’à un chiffre et c’est donc en conséquence que le titre Loréal perd quelque 2.5 %. Les chiffres Axa sont également très attendus : on parle de pertes bien plus lourdes que prévues, notamment pour ce qui concerne la filiale Axa en Asie…Enfin, Sanofi Aventis continue sa prospection et serait en passe d’acquérir une importante société pharmaceutique au Brésil.

L’actualité économique internationale est par ailleurs animée par l’espagnol Santander Banque qui ne parvient pas à se restabiliser. L’ibère se ressent de ses fonds immobiliers en grande difficulté et a même demandé le gel de certains remboursements auprès d’actionnaires désireux de récupérer leurs liquidités. En Allemagne, c’est le constructeur Opel, filiale de General Electric, qui demande à l’Etat d’intervenir dans son capital…

Enfin, la parité €uro/Dollar voit le billet vert se raffermir à 1.2639.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Finance

in accumsan venenatis, non sem, ipsum
Retour en haut