Magazine sur la finance & le rachat de crédit

L’argent public plait aux marchés !

dans Finance/News

Quel que soit le continent concerné, les pouvoirs publics ont décidé de mettre la main à la pâte et à la poche afin d’aider et de soutenir l’économie mise à si rude épreuve depuis le début de l’année. Et l’apparition de plans de soutien et d’argent frais ne peut que plaire à des marchés qui saluent dès l’ouverture les initiatives publiques. C’est dans ce contexte que les premiers arbitrages font rebondir le CAC 40 de plus de 6.6 % à son ouverture avec un indice qui pointe à quelque 3 186 points repassant ainsi la fameuse barre technique des 3 170 points si chère aux investisseurs.

Les bonnes nouvelles proviennent notamment d’outre-Atlantique où Barck Obama a promis de mettre en place des leviers qui devraient selon lui créer 2.5 millions d’emplois d’ici 2011. Cette déclaration fait suite au plan de soutien qui devrait effectivement être voté en faveur des constructeurs automobiles : ainsi 15 milliards de $ devraient être injectés en faveur de General Motors et de Chrysler, puis dans un second temps Ford bénéficierait d’une aide à hauteur de 9 milliards.

Aux Indes aussi, le gouvernement a décidé de prendre les choses en main jugeant que les moteurs habituels d’une économie émergente seront sans doute insuffisants pour maintenir une forte croissance. Les pouvoirs publics indiens ont donc décidé de baisser les taux d’intérêt, d’aider ses PME et de limiter l’inflation. Sur le plan international, Nicolas Sarkozy, Juan Emmanuel Barroso et Gordon Brown se rencontrent aujourd’hui afin d’évoquer à Londres d’autres mesures de soutien à l’économie de l’Union et peut-être de convaincre Berlin à participer plus activement au plan européen.

Dans l’Hexagone, les titres d’ArcelorMittal et d’Axa s’envolent pour l’heure à plus de 10 % et d’autres tels que Carrefour, Air France KLM ou encore les valeurs de l’automobile ne devraient pas tarder à les rejoindre. La Bourse de Paris devrait passer une bonne journée. On notera cependant le profitwarning émis par Rodia à propos de ses résultats. Enfin, le sénateur Marini fait à nouveau parler de lui, car après son projet de loi destiné « à encadrer le crédit renouvelable et le rachat de crédit », le parlementaire fait étudier aujourd’hui au sénat un projet de loi qui permettrait aux petits porteurs de déduire leurs moins-values de leurs impôts.

Du côté des principales devises et valeurs, on soulignera le rebond du pétrole avec un baril de brut qui reprend 5 % à 42.85 $ tandis que l’Euribor 1 an poursuit sa détente à 3.7 %.

Derniers articles de Finance

fringilla Phasellus tempus sit ipsum ante. efficitur. luctus ultricies ut risus
Retour en haut