Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le bâtiment va perdre 45 000 emplois.

dans News/Rachat de crédit

« Quand le bâtiment va, tout va ! » dit le vieil adage populaire. Cette formule maintes fois utilisée par les pouvoirs publics ou par les milieux d’affaires va sans doute être mise à rude épreuve dans les mois à venir. Crise économique oblige, le secteur de l’emploi va probablement connaitre des heures difficiles et touchera particulièrement le monde du bâtiment. Avec un peu plus de 8 % de ses actifs travaillant dans ce secteur, la France est pour l’heure inquiète pour les salariés de la construction. En effet, le nombre record de salariés dans le domaine, à savoir 1.9 millions de personnes actuellement, pourrait bien perdre 45 000 emplois en 2009.

C’est notamment pour cette raison que le plan de soutien économique du gouvernement visera en partie à soutenir les grands chantiers nationaux qui nécessite le concours de cette main-d’oeuvre. On veut limiter les dégâts. Ces 45 000 pertes d’emploi se scindent en deux groupes : le premier est constitué de 30 000 salariés permanents tandis que le second représente 15 000 intérimaires. Certes, ces chiffres sont à prendre avec précaution, car on ne connait pas encore les effectis complémentaires que le bâtiment a recruté depuis un trimestre : on suppose que ces derniers s’élèveraient peut-être à 20 000 personnes.

Toujours est-il qu’après 11 années de hausse consécutive et un chiffre d’affaires national record de 176.7 milliards d’€uros en 2007, tout les regards se tournent vers ce que d’aucuns espèrent comme étant un trésor de guerre, c’est à dire des réserves permettant de faire face à une situation de crise. Par ailleurs, le secteur attend beaucoup du plan national ainsi que du plan de relance européen.

Derniers articles de News

ut felis porta. Nullam Curabitur libero commodo venenatis id Praesent adipiscing quis
Retour en haut