Le régime réel de l’impôt sur les revenus fonciers a une durée minimale ?

/

Je suis propriétaire et je perçois à ce titre depuis peu des revenus fonciers que je vais devoir déclarer au prorata des mois en 2009 en 2010. Compte-tenu du montant des loyers inférieur à 15 000 €uros, je peux choisir entre le régime du micro-foncier et celui du régime réel auquel je vais probablement souscrire, car mes charges sont élevées et je vais même créer un déficit foncier. Ce choix conditionne-t-il une durée minimale ?

Oui. L’option du régime simplifié du micro-foncier est plus souple en la matière. Vous pouvez y renoncer à tout moment tandis que le choix du régime réel est irrévocable pendant trois années consécutives. Cette contrainte impose que vous fassiez vos calculs de charges pour les trois années à venir sous forme de prévisionnel précis. Vous devez être certain que le rapport loyers/charges débouche sur un abattement fiscal plus avantageux que celui du régime du micro-foncier. Cela dit, c’est très probablement le cas, si vous avez un prêt immobilier dont vous pouvez déduire les intérêts.

Lien utile : impôts sur revenus fonciers

Default thumbnail
Précédent

Impôts sur revenus locatifs : micro-foncier ou régime réel ?

Default thumbnail
Suivant

Délais de paiement des droits de succession ?

Derniers articles de News

fringilla dictum leo. vel, libero. ut efficitur. massa Lorem