Ledger se diversifie et lance une plateforme NFT

/
ledger

La licorne française Ledger a lancé une nouvelle plateforme dédiée au trading de jetons non fongibles (NFT). En plus de cela, elle a lancé le programme Ledger Quest, qui permet l’éducation sur différents aspects du Web3 à travers des mini-jeux dans le monde virtuel de The Sandbox (SAND).

La marketplace de NFT la plus sécurisée

L’entreprise française de portefeuille physique pose les bases du Web3. Lors de la conférence biennale OP3N à New York, le PDG de Ledger Pascal Gauthier a annoncé le lancement d’une place de marché dédiée aux NFT et proposant à ces entreprises des solutions de garde pour ces tokens non fongibles. Il a également mentionné une gamme de produits à des fins éducatives, axés sur la compréhension du Web3 et de sa sécurité.

Selon le communiqué, Ledger Market sera “le seul endroit sécurisé pour créer et acheter des NFT tout en interagissant en toute sécurité avec ce monde en expansion”. Comme attendu du géant mondial de la crypto-sécurité, l’accent est mis sur la transparence et la sécurité, ce qui n’est pas sans cela dans une industrie du Web3 ravagée par le fléau des arnaques diverses.

Dans ce registre, Ledger a clairement les meilleurs atouts à promouvoir, dans l’absolu et par rapport aux autres plateformes dédiées qui ne brillent pas par des niveaux de fiabilité.

« En ce qui concerne les NFTs, la commodité l’emporte actuellement sur la sécurité et les escroqueries sont partout. Les marques et les artistes NFT n’ont d’autre choix que de se conformer aux grandes places de marché avec des normes de sécurité faibles. »

Ledger est une entreprise axée sur la technologie, mais surtout axée sur la sécurité. C’est pourquoi leur marché NFT, en plus d’être complètement transparent, se concentre sur cela.

Avec cette marketplace, Ledger espère révolutionner le monde des NFT en fournissant une plate-forme où les utilisateurs, les créateurs et les marques peuvent interagir avec leurs actifs numériques tout en gardant un contrôle total sur leurs propriétés.

Ainsi, parmi les fonctionnalités prévues, il sera possible de stocker, créer et distribuer des NFT de manière sécurisée et transparente. Ledger est une entreprise connue dans le monde entier pour ses portefeuilles cryptographiques sécurisés, c’est pourquoi leur nouvelle plate-forme ne lésine pas sur la protection des utilisateurs.

Un projet sécurisé à portée éducative

Le projet repose sur trois piliers pour en faire un succès. Tout d’abord, Ledger a une grande réputation dans le monde pour son portefeuille cryptographique très sécurisé.

Deuxièmement, la plateforme se veut accessible à tous, des débutants aux investisseurs et aux marques.

Enfin, et troisièmement, Ledger Marketplace est une solution tout-en-un qui vous assure de posséder vos NFT et de les contrôler : de l’extraction à leur stockage ou leur revente, et cela fonctionne pour tous les utilisateurs.

Si l’expérience utilisateur compte, nous ne devons pas oublier que l’appât du gain dans notre écosystème conduit souvent à des tentatives de piratage ou de phishing.

D’autre part, Ledger affirme également que 98,2% des NFT sur OpenSea n’ont jamais reçu d’offres. Par conséquent, la plateforme entend offrir un environnement accessible aux débutants afin d’offrir des opportunités à tous.

S’il n’y a pour le moment aucune date de sortie, Ledger annonce tout de même une vidéo de démonstration et la possibilité de s’inscrire sur la liste d’attente.

Plus tôt cette année, Ledger a annoncé un partenariat avec The Sandbox (SAND) pour faire progresser l’éducation Web3. Lors de la conférence à New York, la société a fourni plus de détails sur ce sujet en présentant “ Ledger Quest”.

Il s’agit d’une plateforme pédagogique intégrée directement dans le monde virtuel de The Sandbox, permettant un apprentissage à travers des mini-jeux. De nombreux concepts du Web 3.0 sont abordés, et différentes tâches permettent de gagner des NFT exclusifs appelés Proof of Knowledge (PoK).

Précédent

Le classement des villes les plus attractives du Grand Paris

Suivant

La méthode de calcul du taux d’usure enfin modifiée ?

Derniers articles de Crypto