/

Les banques suisses ne connaissent pas la crise

En Suisse, tout le monde ne s’appelle pas UBS ou Crédit Suisse qui ont connu bien des déconvenues cette année en raison de leurs expositions aux produits dérivés et autres subprimes. Et dans ce petit pays où le secret bancaire fait couler de l’encre à l’heure actuelle, d’autres tirent leur épingle du jeu !

En l’occurrence, les banques privées suisses de « petite taille » tirent relativement bien profit de la crise en récupérant des clients et petits porteurs mécontents des géants traditionnels de la finance. Ainsi, nombre de ces établissements estiment avoir gagner près de 5 % de clients supplémentaires agrandissant de la sorte leur portefeuille dans des proportions non négligeables.

Cette tendance devrait perdurer pour plusieurs raisons : d’abord, les monstres tels que UBS et le Crédit Suisse mettront un certain temps avant de récupérer la confiance de certains de leurs clients et de reconstituer leur marge financière. Par ailleurs, ces établissements de taille plus modeste sont de toute façon dans l’obligation de se développer et de diversifier leur offre produits. Dans l’un des articles du Journal des Finances, les propos de David Moraly, auteur d’une thèse sur le devenir des acteurs bancaires, prédit une concentration des banques et une division par deux de leur nombre actuel…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Default thumbnail
Précédent

Mutualia : Mutuelle Complémentaire Santé

Default thumbnail
Suivant

Le n°1 de l'automobile Toyota s'enfonce !

Derniers articles de Banques

Aliquam massa quis dictum nec dolor risus id neque.